Chocolate chip, walnut and buckwheat cookies // Cookies chocolat , noix et sarrasin

17:29 My Nomad Cuisine 1 Comments



This is the story of me celebrating my thirty beautiful years in quite surreal circumstances. I am not really a birthday person, and prefer very simple celebrations to big crazy parties. Although I didn't have any particular which for this 30th one, I was edging towards treating myself and my partner to a good meal in a restaurant that I've had my eyes on for a while now (we don't eat out very often, so that would have been a real treat).
For obvious reasons, that couldn't happen, and I had to review by birthday plans. Staying at home was the plan, but obviously couldn't stay away from my kitchen. After a good breakfast, and before answering calls from family and friends, I set up to bake some cookies to share with my neighbours. To me, celebrating a birthday is about sharing, time and food with people you love, and having a good time. I thought baking some cookies and sharing them with people around me was probably the closest thing to do to "share some good time" with people, in theses strange times. Not knowing what my neighbours like to eat, and if they have any dietary requirements, I decided to make those vegan and started searching in my books and online for a recipe. I have quite a few cookie recipes written down in my notebooks already, all with different flavours and textures.
My quest for this cookie was to get a good balance of crunchy on the outside and chewiness on the inside. The key to this, in a regular cookie, is a good ratio of fat (I would usually go for salted butter) and sugar (a mix of white and brown is common, the white kind contributing to the crunch, while the brown contributes to the chewiness and caramelised flavour of the cookie).


Also, in my basic cookie recipe, I usually use an egg to bind the dough, but going for a vegan version here (just in case my neighbours do avoid animal products), I decided to reach for aquafaba, my top choice in terms of egg replacement in vegan baking (and much more - like this mayo recipe). For those who don't know what aquafaba, I'll try to explain that in a few words : when you open a can of chickpeas (also works with cannelini or white beans), that slimy thick cloudy liquid that you usually pour down the sink is aquafaba (latin for bean water). Might just seem like a gross gloop to you, but that stuff is quite magical, and you should never, ever throw it out. Every time I open a can of chickpeas, I do make sure to transfer that liquid into a jar, that I then keep in the fridge to use later in baking and other recipes. This is a great example of zero waste cooking : from one ingredient, make two or more recipes, giving a second life to something edible that would otherwise end up in the bin, exploring the full potential of your food. (Note : you can also make your own aquafaba, from cooking your chickpeas from scratch, in which case your cooking water must be reduced for a while in order for the aquafaba to work as an egg replacement in recipes).

I based this recipe on my own favourite cookie recipe (that I still need to share with you at some point...), and getting some vegan inspiration from Ania's version, on the amazing Lazy Cat Kitchen blog (one of my favourite in terms of plant-based eating, go check it out!). I twisted all that my way, adding some toasted walnuts to the mix, but also subbing part of the white flour for buckwheat flour, for added flavour. You could also try replacing part of the wheat flour by rye or spelt, which would both work and taste amazing I'm sure.

There is one other important bit to a good cookie, which might seem like torture to you (because you wouldn't be able to make and taste within an hour of your cookie craving) : resting the cookie dough in the fridge overnight, or at least 4 or 5 hours if you can. It really does make a difference, both in texture and flavour. Indeed, as the dough rests, the flavours of all the ingredients have time develop, and the flour slowly absorbs the liquid content of the dough, guaranteeing that beloved crunchy outside and chewy inside combo. If you like a thick-ish cookie, cooling the dough also helps on that point, as the fat solidifies and the flour absorbs some of the moisture, therefore avoiding too much spreading while cooking.
I usually chill my cookie dough for a day, which takes some thinking ahead, but believe me it's worth the wait. If you want to have a proof of that, just to a little test your self : same dough, come some of it right away, and cook the rest the day after. Observe, taste and compare the two batches, and decides what suits you best!


Oh, and just to prove that the cookies are an actual delight, the bowl I put out in the hallway for my neighbours emptied out fairly quickly, and got a couple of thank you notes and flower on my doorstep when I went out for my daily walk the following day.
<3 Gratitude <3


Voici l'histoire de ma petite personne, célébrant trente belles années dans des circonstances un peu surréalistes. Je ne suis pas vraiment fan des anniversaires, je préfère les célébrations simples aux grandes fiestas. Bien que je n'avais pas de plans particuliers pour ce trentième anniversaire, j'avais quand même envie de m'offrir un ptit plaisir avec Mr, avec un bon ptit resto sur lequel j'avais mis une option depuis quelques temps déjà (et on ne va pas souvent au resto, alors ce repas aurait vraiment été spécial).
Pour des raisons évidentes, on n'a pas pu se faire ce fameux petit resto, et j'ai dû revoir mes plans. Rester à la maison s'est imposé comme le nouveau programme de la journée, et je n'ai bien sûr par pu m'empêcher d'en passer une bonne partie dans la cuisine. Après un bon ptit déj, et avant de passer une bonne partie de la journée en appels vidéos avec la famille et les amies, je me suis lancée dans une bonne fournée de cookies à partager avec mes voisins. 
Pour moi, célébrer un anniversaire c'est avant tout partager, du bon temps et de la bonne bouffe, avec les gens qu'on aime, et simplement passer un bon moment. Je me suis dit que faire des cookies et les partager avec les gens (physiquement) proches de moi à ce moment précis allait probablement être le meilleur moyen de retrouver ce "moment de partage" , surtout en ces temps inhabituels. 
Ne connaissant pas les goûts et éventuels régimes ou allergies de mes voisin.e.s, je me suis lancé le défi de faire ces cookies en version totalement végétale/vegan et ai alors commencé à chercher dans mes carnets, livres et en ligne pour une recette. J'ai déjà quelques bonnes recettes de cookies notées dans mes carnets de recettes, aux textures et saveurs différente.
Ma mission pour ces cookies, c'était de trouver un bon équilibre entre le côté croustillant à l'extérieur du biscuit, et une texture moelleuse à l'intérieur. Dans une recette de cookie, la clé de la réussite c'est généralement de bonnes proportions de matière grasse (j'utilise généralement du beurre demi-sel), et de sucre (un mélange de sucre blanc et sucre brun type vergeoise est souvent utilisé, le sucre blanc contribuant au côté croustillant, et le sucre brun jouant sur le moelleux et le goût caramélisé du biscuit).


De plus, dans ma recette de cookie habituelle, j'utilise un oeuf pour lier la pâte, mais considérant que mon objectif du jour était de faire des cookies 100% végétaux, j'ai décidé d'utiliser de l'aquafaba, une de mes alternatives préférées aux oeufs dans la pâtisserie végétale (et bien plus encore, comme dans cette recette de mayo végétale). Pour celles et ceux qui ne savent pas ce qu'est cet ingrédient au nom bizarre, je vais tenter de vous expliquer ça en quelques mots : quand vous ouvrez une boite de pois chiches (mais aussi haricots blancs ou cannelini), le liquide un peu épais et opaque dans lequel les légumineuses baignent, et que vous versez généralement dans l'évier, c'est ça l'aquafaba (eau de haricot en latin). Ça peut sembler comme une substance visqueuse et bizarre, mais le-dit liquide est quelque chose de vraiment magique, et que vous ne devriez jamais, Ô grand jamais, jeter.  Chaque fois que j'ouvre une boîte de pois chiches ou haricots blancs, je veille bien à garder cette précieuse aquafaba, que je verse simplement dans un petit bocal, et que je conserve au frigo jusqu'à pouvoir l'utiliser dans d'autres recettes. Voilà encore un bel exemple de cuisine anti-gaspi : d'un seul ingrédient, réalisez deux ou trois recettes, donnant une seconde vie à quelque chose qui était destiné à être jeté, et explorant alors tout le potentiel de vos aliments. (Note : il est possible de faire sa propre aquafaba, en cuisant ses pois chiches secs, trempés, et en réduisant l'eau de cuisson pendant un temps jusqu'à ce qu'elle épaississe, et ait ainsi la capacité de remplacer les oeufs dans des recettes.).

J'ai basé cette recette de cookie sur ma recette perso préférée (que je dois partager ici un de ces jours...), et me suis inspirée pour la végétaliser de la recette d'Ania, du super blog  Lazy Cat Kitchen (une de mes références préférées pour la cuisine végétale - en anglais-, je vous recommande d'y jeter un oeil si le sujet vous intéresse!). J'ai donc mélanger tout ça à ma sauce, y ai ajouté une bonne poignée de noix pour le croquant, et ai remplacé une partie de la farine de blé par de la farine de sarrasin, pour un goût plus intense. Vous pouvez remplacer le sarrasin par du seigle ou de l'épeautre, et qui apporteront une délicieuse saveur à vos cookies.

Il y a une autre chose importante pour un bon cookies, qui apparaitra probablement comme une torture (parce que vous ne pourrez pas assouvir vos envies irrésistibles de cookies immédiatement) : laisser la pâte reposer au frais toute une nuit, ou au moins 4 ou 5 heures si vous pouvez. Ce temps de repos fait vraiment la différence, autout pour la texture que le goût. En effet, pendant que la pâte repose au frais, les saveurs se mêlent et se développent, et la farine absorbent doucement le liquide de la pâte, garantissant alors un cookie à l'extérieur bien croustillant et super moelleux à l'intérieur. Et si vous aimez un cookie un peu épais (comme sur la photo), le temps de repos aidant à solidifier la matière grasse de la pâte et favorisant l'absorption des liquides par la farine, les cookies ne s'étaleront pas trop à la cuisson.
Je laisse généralement ma pâte à cookie reposer un jour, il faut donc s'y prendre un peu à l'avance, mais croyez moi, ce petit effort en plus vaut la peine. Et si vous voulez faire l'expérience vous-même, testez la recette en cuisant une partie de la pâte directement après l'avoir mélangée, et laisser le reste de la pâte reposer pour la cuire plus tard. Observer, goûtez et comparez les deux versions, et décidez de ce que vous préférez!
h, et just pour vous prouver que ces cookies sont vraiment un pur délice, le bol que j'avais laissé dans le hall de l'immeuble pour mes voisins s'est vidé très rapidement, et j'ai retrouvé des fleurs et des petits mots de remerciement devant ma porte en sortant pour ma balade quotidienne le lendemain.
<3 Gratitude <3 


Inspired by a recipe from Ania, Lazy Cat Kitchen

This recipe is plant based / vegan.

Ingredients
(for about 20 small cookies)

135 ml sunflower oil
90 ml aquafaba
80g white sugar
120 g brown sugar
230 g white  plain flour
50 g buckwheat flour
15 g corn flour
1/2 tsp baking soda
100 g dark chocolate, cut into chunks
60 g walnuts, toasted and roughly chopped
1/2 tsp flaky sea salt

Put the oil, aquafaba and sugars in a large bowl. Whisk well for 2 minutes. Add the white flour, buckwheat flour, corn flour and baking soda, and mix well with a spatula or wooden spoon. Finally, Fold in the chocolate chunks, walnuts and sea salt. Transfer the dough to an airtight container, and put it in the fridge for a minimum of 4 hours, and up to 24 hours to let the flavours develop and get a better texture). 
When ready to bake, preheat the oven to 180°C. Line a baking tray with baking paper or a silicone mat. Scoop small portions of dough of about the size of a golf ball and roll then between your hands until smooth. Put them on the tray and push them down slightly to flatten them. Sprinkle some extra sea salt if you wish.
Bake for 12 minutes, until golden and crunchy n the outside. Transfer the cookies to a wire rack to cool, and enjoy!


Inspirée d'une recette d'Ania, Lazy Cat Kitchen

Cette recette est végétale / vegan.

Ingrédients
(pour une vingtaine de cookies)

135 ml d'huile de tournesol
90 ml d'aquafaba
80 g de sucre blanc
120 g de sucre brun type vergeoise
230 g de farine T45 ou 55
50 g farine de sarrasin
15 g de fécule de maïs (maizena)
1/2 c.à.c de bicarbonate de soude
100 g de chocolat noir coupé en grosses pépites
60 de noix, torréfiées et coupées en gros morceaux
1/2 c.à.c de fleur de sel

Mettre l'eau, l'aquafaba et les sucres dans un grand bol. Fouetter pendant 2 minutes. Ajouter la farine de blé, de sarrasin, la fécule de maïs et le bicarbonate, et bien mélanger à l'aide d'une spatule ou d'une cuillère en bois jusqu'à obtenir une pâte homogène. Incorporer enfin le chocolat, les noix et le sel. Transférer la pâte dans un récipient hermétique et placer au frais pendant minimum 4 heures et jusqu'à 24 heures (ce temps de repos permet aux saveurs de se développer et d'obtenir une meilleure texture). 
Au moment de cuire, préchauffer le four à 180°C. Prélever des boules de pâtes de la taille d'une balle de golf à l'aide d'une cuillère et les rouler entre vos mains. Les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé ou un tapis de cuisson en silicone, et appuyer légèrement sur les boules de pâte pour les aplatir un peu. Enfourner pour 12 minutes jusqu'à ce que les cookies soient dorés et croustillants. Transférer les cookies sur une grille pour les refroidir et déguster!





You Might Also Like

1 comment:

  1. J'en croquerais bien quelques uns de ces petits cookies!

    ReplyDelete