How to make your own Coconut yogurt // Comment faire du yaourt à la noix de coco maison

02:29 Gaelle So 0 Comments



Following a plant based diet (or just wanna try something new) ? Well, let me introduce you to that super creamy cultured goodness : coconut yogurt.


The idea is simple : heat up some milk, add some bacterial culture to it, and let time to the work for you. I have explained my easy foolproof method for homemade yogurt on the blog, focusing on dairy milk, but I also want to share with you this method a delicious dairy-free yogurt, made with my beloved coconut milk (you might have already noticed my love for everything coconut..). 
So wether you are avoiding dairy for health related reasons or for ethical reasons, I advise you to give this coconut yogurt a go. It is very easy to make, and will definitely save you a few bucks, as dairy-free yogurt can be quite expensive in the shops, and also hard to find if you don't have a health food store close by or live in a big city.


There's two very important things to remember before you get started on making coconut yogurt at home :
- Get full fat (not light) coconut milk that doesn't have any additives. The only ingredients listed on the label should be coconut and water, nothing else. This kind of coconut milk might be a bit more expensive than basic coconut milk (which is usually thickened and textured with other ingredients), but it's worth investing a bit more if you want your coconut yogurt to work
- As we are making a dairy free yogurt, you need some good bacteria to turn the milk into yogurt. If you do not mind using dairy, but still want coconut yogurt, you can simply use 2 tablespoons of a previous batch of dairy yogurt (or one from the shop, with active live cultures). But to keep this completely dairy free, you need to buy some pro-biotic capsules, which are available at any pharmacy or health food store.


Attention : please note that contrarily to homemade yogurt made with dairy milk, you cannot reuse your coconut yogurt to make your next batch. For each new batch of coconut yogurt, you'll have to use pro-biotic capsules.

As for my homemade yogurt recipe, no need for any fancy or expensive equipment, just a pot, a whisk and a glass jar.

Got everything? Go ahead and try this super creamy yogurt!


Vous avez choisi une alimentation végétale (ou vous voulez juste essayer quelque chose de nouveau) ? Et bien laissez-moi vous présenter cette petite merveille bien crémeuse : le yaourt de noix de coco.

L'idée est simple : chauffez du lait de coco, ajoutez-y des cultures bactériennes, et laissez le temps faire le reste du boulot. J'ai déjà expliqué ma méthode facile et infaillible pour faire du yaourt maison à partir de lait de vache sur le blog, mais je voulais aussi partager avec vous cette recette de yaourt sans produit laitier, fait à partir de mon cher lait de coco adoré (vous avez sûrement remarqué mon amour pour tout ce qui est noix de coco...)
Alors que vous évitiez les produits laitiers pour des raisons de santé, ou par choix éthique, je vous conseille vivement d'essayer ce yaourt au lait de coco. C'est facile à faire, et vous fera faire de petites économies, considérant que les yaourts végétaux du commerce sont relativement chers, et parfois pas faciles à trouver si vous ne vivez pas près d'un magasin bio ou dans une grande ville.

Il y a juste deux petits détails très importants à garder en tête pour réaliser ce yaourt : 

- achetez du lait de coco entier (autrement dit pas "light" ou "allégé"), qui ne contient aucun additif. Les seuls ingrédients figurant sur l'étiquette doivent être noix de coco et eau, c'est tout. Ce type de lait de coco peut être plus cher que les laits de coco basiques que l'on trouve sur les étales (qui sont souvent épaissis et texturés avec d'autres ingrédients), mais il est nécéssaire d'investir un peu dans un lait de coco de qualité si vous voulez que votre yaourt marche.
- comme on veut faire un yaourt végétal, il faut trouver une source de bactéries pour transformer le lait en yaourt. Si ça ne vous dérange pas d'utiliser des produits laitiers, mais vous voulez quand même essayer le yaourt à la noix de coco, vous pouvez utiliser 2 cuillères à soupe d'un yaourt maison au lait de vache (ou d'un yaourt du commerce avec des cultures bactériennes actives). Ou pour garder cette recette complètement  végétale, il faudra vous procurer des capsules pro-biotiques, disponibles dans toutes les pharmacies, et les magasins bio.

Attention : notez bien que contrairement à un yaourt maison à base de lait de vache, vous ne pouvez pas réutiliser le yaourt de noix de coco pour faire votre prochaine fournée. Pour chaque yaourt de noix de coco, il faudra utiliser des capsules pro-biotiques.

Tout comme pour ma recette de yaourt maison, pas besoin d'équipement spécial ou onéreux, une casserole, un fouet et un bocal, c'est tout ce dont vous avez besoin!


Vous avez tout ce qu'il faut? Lancez-vous et essayez ce yaourt super onctueux!


Ingredients
2 cans of full fat natural coconut milk (make sure there's not additives : just coconut and water should be listed in the ingredients)
2 probiotic capsules 

Method with a thermometer :


Step 1 - Warm the coconut milk
Pour the coconut milk in a pot, put on medium heat and bring to a temperature of 87°C. Make sure you stir the milk every now and then so it doesn't stick to the bottom of the pot.
Once you have reached this temperature, turn the heat down, and keep on simmering for 5 minutes, between 80°C and 87°C. Keeping the milk simmering at this temperature for a short amount of time allows for some of the protein molecules of the milk to change, and will make a creamier, thicker yogurt.

Step 2 - Let the milk cool down
Take the milk off the heat, and let it cool down for 15 to 20 minutes, until it comes down to 50°C. When the milk has reached this temperature, it's time to add the culture.

Step 3 - Culture the milk
Open the probiotic capsules and empty their content in the warm coconut milk, and whisk to combine. 

Step 4 - Keep the yogurt warm : incubation
Transfer the cultured coconut milk to glass jars, close tightly, then place in a warm place for minimum 12 hours or more for a tangier and thicker yogurt. (see below on how to keep your yogurt warm...)


Method without a thermometer : 
You don't necessarily need a thermometer to make yogurt. Use this easy foolproof method, and you'll manage just as well!


Step 1 - Warm the coconut milk
Pour the milk in a pot, put on medium heat and bring to a simmer. Make sure you stir the milk every now and then so it doesn't stick to the bottom of the pot.
Once the milk starts to steam a little bit and have little bubbles on the side of the pot (but don't take it to a full boil, it might boil over and get very messy!), keep on simmering for 5 minutes. Keeping the milk simmering for a short amount of time allows for some of the protein molecules of the milk to change, and will make a creamier, thicker yogurt.

Step 2 - Let the coconut milk cool down
Take the milk off the heat, and let it cool down for 15 to 20 minutes, until you can put your little finger in it, and count to 5 without having to take your finger out (yep, your own body is a great thermometer too!). It's time to add the culture.

Step 3 - Culture the milk
Open the probiotic capsules and empty their content in the warm coconut milk, and whisk to combine. 

Step 4 - Keep the yogurt warm : incubation
Transfer the cultured milk to glass jars, close tightly, then place in a warm place for minimum 12 hours or more for a tangier and thicker yogurt.

How to keep the yogurt warm for that long?
There are a few different options, just look around your house and see what you can do with what you have. You most probably have something that will do the trick!

- Place it in your oven turned off, with the pilot light on.
- Find a cupboard in your kitchen that stays warm (close to a heating source maybe?)
- My favourite technique : I use a cooler bag (one of those that keep your picnic or beers fresh in summer), and wrap my yogurt jar in a blanket inside the bag, along with another glass jar filled with boiling water, that will kind of act as a hot water bottle, keeping the whole bag warm for a very long time. Then I just leave it in a warm room and forget about it until the next day. You can also use a cooler box instead of the bag. 

You see, no need for any special equipment, just do with what you have at home! I have been making it this way for years, and it has always worked.

Step 5 - Store your yogurt, and enjoy!
When your yogurt is set, simply put the glass jar in the fridge! 


Ingrédients
2 boites de lait de coco entier (veiller à choisir un lait de coco sans additifs : il ne doit y avoir que de la noix de coco et de l'eau dans la liste des ingrédients)
2 capsules pro-biotiques 
Méthode avec thermomètre :

Étape 1 - Chauffer le lait de coco
Verser le lait dans une casserole et chauffer jusqu'à atteindre une température de 87°C. Veiller à fouetter le lait de temps en temps, pour qu'il n'accroche pas au fond de la casserole.
Une fois la bonne température atteinte, laisser le lait frémir doucement pendant 5 minutes de plus, ent gardant le lait entre 80 et 87°C. Cette étape permet de modifier les molécules du lait, ce qui rendra votre yaourt plus crémeux et épais. 

Étape 2 - Refroidir le lait de coco
Enlever la casserole du feu et laisser le lait refroidir, et le laisser refroidir pendant 15 à 20 minutes, jusqu'à ce qu'il tombe à une température de 50°C. Lorsque le lait a atteint cette température, il est temps d'ajouter la culture.

Étape 3 - Incorporer la culture
Ouvrir les capsules pro-biotiques et en vider le contenu dans le lait de coco tiède, et bien fouetter pour incorporer.

Étape 4 - Garder le yaourt au chaud : incubation
Transférer le lait dans un ou plusieurs pots en verre, bien fermer hermétiquement le(s) couvercle(s), et placer dans un endroit chaud pendant minimum 12 heures ou plus pour un yaourt plus épais et un peu plus acidulé. (voir plus bas comment garder le yaourt au chaud...)

Méthode sans thermomètre : 

Pas obligatoirement besoin de thermomètre pou faire du yaourt. Suivez cette méthode facile et infaillible, ça marchera tout aussi bien.

Étape 1 - Chauffer le lait de coco
Verser le lait dans une casserole et chauffer jusqu'à ce qu'il frémisse. Veiller à fouetter le lait de temps en temps, pour qu'il n'accroche pas au fond de la casserole.
Une fois la bonne température atteinte, laisser le lait frémir doucement pendant 5 minutes de plus, sans porter à ébullition. Cette étape permet de modifier les molécules du lait, ce qui rendra votre yaourt plus crémeux et épais. 

Étape 2 - Refroidir le lait de coco
Enlever la casserole du feu et laisser le lait refroidir, et le laisser refroidir pendant 15 à 20 minutes, jusqu'à ce que vous puissiez mettre votre petit doigt dans le lait et confortablement compter jusqu'à 5 (eh oui, votre corps est un très bon thermomètre!). Lorsque le lait a atteint cette température, il est temps d'ajouter la culture.

Étape 3 - Incorporer la culture
Ouvrir les capsules pro-biotiques et en vider le contenu dans le lait de coco tiède, et bien fouetter pour incorporer.

Étape 4 - Garder le yaourt au chaud : incubation
Transférer le lait dans un ou plusieurs pots en verre, bien fermer hermétiquement le(s) couvercle(s), et placer dans un endroit chaud pendant minimum 12 heures ou plus pour un yaourt plus épais et un peu plus acidulé. 

Comment garder le yaourt au chaud pendant tout ce temps?
Il existe plusieurs façons de garder votre lait au chaud pour qu'il se transforme en yaourt, faites un petit tour dans votre maison, et improvisez avec de que vous avez à disposition. Vous avez sûrement quelque chose qui fera l'affaire!

- Garder le yaourt dans votre four, éteint, avec la lumière allumée.
- Trouvez un placard assez chaud dans votre cuisine (peut-être un placard proche d'un radiateur?)
- Ma technique préférée : j'utilise un sac isotherme (comme les sacs pour pique-nique ou pour garder nourriture et bière au frais), et j'enroule mon bocal de yaourt dans une couverture, et place ça dans le sac isotherme, ainsi qu'un autre bocal rempli d'eau bouillante, et qui fera donc office de bouillote, et gardera le sac bien chaud pendant très longtemps. Il n'y a plus qu'à mettre le sac dans un petit coin caché, et on oublie jusqu'au lendemain. Vous pouvez aussi utiliser une glacière à la place du sac isotherme. 

Étape 5 - Conservation et dégustation!
Après ce temps de repos, votre yaourt doit être ferme. Transférer le bocal au réfrigérateur. 

0 comments:

How to make your own yogurt // Comment faire du yaourt maison

01:01 Gaelle So 0 Comments





Making your own yogurt is very easy and doesn’t actually take very long to make (if you just think of the actual hands on time). It’s been a few years that I make my own yogurt, always with great results. I have shared my recipe and technique with many friends, who have been surprised by the simplicity of the process, and now always make their own yogurt on a regular basis.

I think it's about time that I share this on the blog.

Why making your own yogurt?
- It's cheaper! For 1 litre of milk, you get one litre of yogurt. You can store your homemade yogurt in glass jars, wether large or single portion sized ones, so you don't pay for packaging, as you would with store-bought yogurt.


- It's healthier! This homemade yogurt is cultured naturally with live cultures. There are no additives, thickeners or flavourings.

- It's tastier! Homemade yogurt is soft and creamy, smooth and slightly tangy, but not acidic. If you choose organic, local, raw milk straight from the farm, you'll get the best tasting yogurt you've ever had. You can also use goat's milk to make your yogurt which is just as delicious!

- It's easy and quick to make! All you need is about 20 minutes. I'm sure you can find a spare 20 minutes in your week to make your own yogurt, right? As I said earlier, the method is dead-easy, there's no special equipment needed, and it only requires 2 ingredients.

- It's better for you, and the environment! Think of all the single serve yogurt plastic pots, their foil lid, their cardboard 6 pack box, the plastic bag it came with... that's a lot of packaging for some cultured milk right? By making your own yogurt, you reduce all this packaging and waste to a minimum : the milk container. In some places, it's even possible to get fresh milk at the shop or delivered, in beautiful reusable glass bottles. The traditional "Milk Man" is coming back in fashion! Some farmers in France, and probably elsewhere in the world, offer their fresh milk in automatic vending machines - on a bring your own container and buy as much as you need principle. A beautiful way to get fresh, local, waste-free milk!



How do you make yogurt?

Now there are many different techniques out there, but I found a recipe that’s easy and doesn’t require any special equipment (as you know, I’ve been travelling a lot and don’t always have a lot of cooking equipment available). This recipe can be made by anyone, no need for thermometer (though it can also be helpful to have one to respect the right temperature for warming up the milk, though not essential), no yogurt maker,... Just a large pot, a glass jar with a lid and a whisk. Told you, nothing fancy or expensive!

For the ingredients, it's just as simple : milk and yogurt is all you need.

Milk : use the kind of milk you find in the fresh section of your grocery store, not the long life ultra pasteurised one (usually sold in cartons). You might even be lucky enough to get fresh unpasteurised organic milk, straight from the farm! I prefer full cream milk, but a semi-skimmed milk will work well too.

Yogurt culture : start with a shop bought plain unsweetened yogurt with Active Live Cultures (this should be specified in the ingredients list). Or maybe you have a friend who makes yogurt and could give you some! After your first batch of yogurt, just make sure to keep a small amount of it for your next batch, and keep on doing that for every batch!

There’s just a few simple steps to respect when making yogurt :

- Warming up the milk , then cooling it down

- Mixing in bacterial culture : for this you have different choices, you could use probiotic capsules (that you find at the pharmacy or health food stores), or use a few spoons of yogurt (either homemade from your last batch or from the shop) with live cultures in it (don’t buy just any yogurt, it does need to be a yogurt with live cultures in it for it to work and turn your milk into yogurt).
- Keeping the mixture warm for a long time, until the milk turns into yogurt.

So come on, no more excuses now, it's time to make your first batch of yogurt!



Faire son yaourt maison c'est super facile et ne prend pas beaucoup de temps (je ne parle ici que du temps de préparation). Ça fait maintenant quelques années que je fais mon yaourt maison, toujours avec d'excellents résultats. J'ai donné ma recette et méthode à de nombreux amis, étonnés par la simplicité du processus, et qui maintenant font toujours leur yaourt maison de façon régulière.

Je crois qu'il est temps (enfin!) que je partage ça sur le blog.

Pourquoi faire son yaourt maison?

- C'est moins cher! Pour 1 L de lait, vous obtiendrez 1 L de yaourt. Vous pouvez conserver votre yaourt dans des pots en verre, grands ou petits si vous préférez des portions individuelles. Vous ne payez ainsi que le prix du lait, et pas d'emballage.


- C'est meilleur pour la santé! Ce yaourt maison est préparé simplement grâce à de bonnes bactéries, qui fermentent doucement le lait. Pas d'additifs, d'épaississants ou d'arômes.

- C'est bien meilleur au goût! Le yaourt maison est doux, crémeux, lisse et au goût légèrement acidulé. Si vous choisissez d'utiliser un lait biologique, local, cru, directement de la ferme, vous aurez la chance de déguster un délicieux yaourt, incomparable à tous les yaourts auxquels vous avez pu goûter. Vous pouvez aussi utiliser du lait de chèvre!

- C'est facile et rapide à faire! Il ne faut que 20 petites minutes de préparation. J'suis sûre que vous pouvez bien faire un peu de place dans votre semaine bien chargée, 20 petites minutes pour faire du yaourt maison, non? Cette méthode est vraiment très simple, pas besoin d'équipement spécial, et seulement deux ingrédients.

- C'est meilleur pour vous et pour l'environnement! Pensez à tous les pots de yaourt en plastique individuels, leur opercule en alu, leur emballage carton de 6 portions, le sac plastique pour ramener tout ça chez vous... ça en fait des déchets pour un peu de lait fermenté! En faisant votre yaourt maison, vous réduisez donc ces déchets au minimum, c'est-à-dire juste le contenant de lait. Dans certains endroits, il est même possible d'acheter du lait dans des bouteilles en verre réutilisables. Le livreur de lait frais fait doucement son retour... Certains agriculteurs en France, et probablement dans d'autres pays, servent leur lait frais dans des distributeurs automatiques, où l'on vient remplir sa propre bouteille, avec la quantité que l'on désire. Quelle chouette façon de se procurer du bon lait frais local, le tout sans déchet!




Comment faire son yaourt maison?

Alors, il existe plusieurs techniques, mais je vous présente aujourd'hui cette recette simplissime et qui ne nécessite aucun équipement spécifique (comme vous le savez, je voyage beaucoup et n'ai pas toujours grand choix niveau équipement de cuisine). Cette recette de yaourt peut être réalisée par n'importe qui, pas besoin de thermomètre (si vous en avez un, vous pouvez bien sûr l'utiliser, pour vérifier la température du lait, mais ce n'est vraiment pas essentiel), pas de yaourtière...

Vous aurez simplement besoin de d'une grande casserole, un bocal en verre avec un couvercle et un fouet.
Je vous avais prévenu-e-s, rien de sophistiqué ou trop dispendieux!

Pour les ingrédients c'est tout aussi simple : du lait, et du yaourt.

Lait : Utilisez du lait frais, que vous trouverez au rayon frais de votre supermarché, et non pas du lait pasteurisé à ultra haute température (celui vendu en Tetrapak ou bouteilles au rayon épicerie). Si vous avez la chance de pouvoir vous procurer du lait cru non pasteurisé directement de l ferme, vous pouvez l'utiliser pour faire votre yaourt. Je préfère utiliser du lait entier pour faire mon yaourt, qui sera alors plus crémeux qu'avec du lait demi-écrémé (mais ça marchera aussi avec du lait demi-écrémé).
On retient donc : lait frais (pas de lait UHT), entier pour un yaourt crémeux

Le yaourt et ses cultures bactériennes : achetez un yaourt nature avec des ferments actifs (ceci doit être précisé dans la liste des ingrédients). Ou vous avez peut-être un-e ami-e qui fait déjà son yaourt maison et qui peut vous donnez un peu de sa culture? Après votre première "fournée" de yaourt, veillez à en garder une petite quantité pour faire votre prochain yaourt!

Voici en résumé les étapes è respecter pour faire son yaourt :

- Chauffer le lait, puis le laisser refroidir
- Mélanger la culture bactérienne dans le lait : vous avez le choix entre utiliser des capsules probiotiques achetées en pharmacie ou magasin bio, ou comme je l'ai précisé plus haut, vous pouvez simplement utiliser quelques cuillères de yaourt (gardé de votre précédent yaourt ou du commerce), contenant des ferments actifs (n'achetez pas n'importe quel yaourt, il est important d'utiliser un yaourt comprenant des bactéries actives, qui transformeront le lait en yaourt).
- Garder le mélange au chaud pendant un certain temps, jusqu'à ce que le lait se transforme en yaourt.

Maintenant que vous savez tout, plus d'excuse! À vos casseroles, il est temps de faire votre premier yaourt maison!



Ingredients

For 1 L of yogurt
1 L of fresh milk (not ultrapasteurised)
2 tbsp yogurt (from a previous batch or shop bought - with active live cultures)

Method with a thermometer :


Step 1 - Warm the milk
Pour the milk in a pot, put on medium heat and bring to a temperature of 87°C. Make sure you stir the milk every now and then so it doesn't stick to the bottom of the pot.
Once you have reached this temperature, turn the heat down, and keep on simmering for 5 minutes, between 80°C and 87°C. Keeping the milk simmering at this temperature for a short amount of time allows for some of the protein molecules of the milk to change, and will make a creamier, thicker yogurt.

Step 2 - Let the milk cool down
Take the milk off the heat, and let it cool down for 15 to 20 minutes, until it comes down to 50°C. When the milk has reached this temperature, it's time to add the culture.

Step 3 - Culture the milk
Pour the 2 tablespoons of yogurt in the warm milk, and whisk to combine.

Step 4 - Keep the yogurt warm : incubation
Transfer the cultured milk to glass jars, close tightly, then place in a warm place for minimum 6 hours for a thinner yogurt, to 12 hours or more for a tangier and thicker yogurt. (see below on how to keep your yogurt warm...)


Method without a thermometer :
You don't necessarily need a thermometer to make yogurt. Use this easy foolproof method, and you'll manage just as well!

Step 1 - Warm the milk
Pour the milk in a pot, put on medium heat and bring to a simmer. Make sure you stir the milk every now and then so it doesn't stick to the bottom of the pot.
Once the milk starts to steam a little bit and have little bubbles on the side of the pot (but don't take it to a full boil, it might boil over and get very messy!), keep on simmering for 5 minutes. Keeping the milk simmering for a short amount of time allows for some of the protein molecules of the milk to change, and will make a creamier, thicker yogurt.

Step 2 - Let the milk cool down
Take the milk off the heat, and let it cool down for 15 to 20 minutes, until you can put your little finger in it, and count to 5 without having to take your finger out (yep, your own body is a great thermometer too!). It's time to add the culture.

Step 3 - Culture the milk
Pour the 2 tablespoons of yogurt in the warm milk, and whisk to combine.

Step 4 - Keep the yogurt warm : incubation
Transfer the cultured milk to glass jars, close tightly, then place in a warm place for minimum 6 hours for a thinner yogurt, to 12 hours or more for a tangier and thicker yogurt.

How to keep the yogurt warm for that long?
There are a few different options, just look around your house and see what you can do with what you have. You most probably have something that will do the trick!

- Place it in your oven turned off, with the pilot light on.
- Find a cupboard in your kitchen that stays warm (close to a heating source maybe?)
- My favourite technique : I use a cooler bag (one of those that keep your picnic or beers fresh in summer), and wrap my yogurt jar in a blanket inside the bag, along with another glass jar filled with boiling water, that will kind of act as a hot water bottle, keeping the whole bag warm for a very long time. Then I just leave it in a warm room and forget about it until the next day. You can also use a cooler box instead of the bag.

You see, no need for any special equipment, just do with what you have at home! I have been making it this way for years, and it has always worked.

Step 5 - Store your yogurt, and enjoy!
When your yogurt is set, simply put the glass jar in the fridge! A thin layer of whey might have formed on top of your yogurt : you can just whisk it back in (it's full of nutrients), or pour it out (but don't waste it! You can use it to make crepes, pancakes, cakes, muffins, bread or brioche. Can't use it now? Freeze it for later use!)



Ingrédients
Pour 1 L de yaourt
1 L de lait frais (non UHT)
2 c.à.s de yaourt (d'une fournée de yaourt précédente ou du commerce - avec des ferments actifs)


Méthode avec thermomètre :

Étape 1 - Chauffer le lait
Verser le lait dans une casserole et chauffer jusqu'à atteindre une température de 87°C. Veiller à fouetter le lait de temps en temps, pour qu'il n'accroche pas au fond de la casserole.
Une fois la bonne température atteinte, laisser le lait frémir doucement pendant 5 minutes de plus, ent gardant le lait entre 80 et 87°C. Cette étape permet de modifier les molécules du lait, ce qui rendra votre yaourt plus crémeux et épais.

Étape 2 - Refroidir le lait
Enlever la casserole du feu et laisser le lait refroidir, et le laisser refroidir pendant 15 à 20 minutes, jusqu'à ce qu'il tombe à une température de 50°C. Lorsque le lait a atteint cette température, il est temps d'ajouter la culture.

Étape 3 - Incorporer la culture
Ajouter les 2 c.à.s de yaourt dans le lait tiède, et bien fouetter pour incorporer.

Étape 4 - Garder le yaourt au chaud : incubation
Transférer le lait dans un ou plusieurs pots en verre, bien fermer hermétiquement le(s) couvercle(s), et placer dans un endroit chaud pendant minimum 6 heures, pour un yaourt plutôt liquide, ou 12 heures ou plus pour un yaourt plus épais et un peu plus acidulé. (voir plus bas comment garder le yaourt au chaud...)

Méthode sans thermomètre :

Pas obligatoirement besoin de thermomètre pou faire du yaourt. Suivez cette méthode facile et infaillible, ça marchera tout aussi bien.

Étape 1 - Chauffer le lait
Verser le lait dans une casserole et chauffer jusqu'à ce qu'il frémisse. Veiller à fouetter le lait de temps en temps, pour qu'il n'accroche pas au fond de la casserole.
Une fois la bonne température atteinte, laisser le lait frémir doucement pendant 5 minutes de plus, sans porter à ébullition. Cette étape permet de modifier les molécules du lait, ce qui rendra votre yaourt plus crémeux et épais.

Étape 2 - Refroidir le lait
Enlever la casserole du feu et laisser le lait refroidir, et le laisser refroidir pendant 15 à 20 minutes, jusqu'à ce que vous puissiez mettre votre petit doigt dans le lait et confortablement compter jusqu'à 5 (eh oui, votre corps est un très bon thermomètre!). Lorsque le lait a atteint cette température, il est temps d'ajouter la culture.

Étape 3 - Incorporer la culture
Ajouter les 2 c.à.s de yaourt dans le lait tiède, et bien fouetter pour incorporer.

Étape 4 - Garder le yaourt au chaud : incubation
Transférer le lait dans un ou plusieurs pots en verre, bien fermer hermétiquement le(s) couvercle(s), et placer dans un endroit chaud pendant minimum 6 heures, pour un yaourt plutôt liquide, ou 12 heures ou plus pour un yaourt plus épais et un peu plus acidulé.

Comment garder le yaourt au chaud pendant tout ce temps?
Il existe plusieurs façons de garder votre lait au chaud pour qu'il se transforme en yaourt, faites un petit tour dans votre maison, et improvisez avec de que vous avez à disposition. Vous avez sûrement quelque chose qui fera l'affaire!

- Garder le yaourt dans votre four, éteint, avec la lumière allumée.
- Trouvez un placard assez chaud dans votre cuisine (peut-être un placard proche d'un radiateur?)
- Ma technique préférée : j'utilise un sac isotherme (comme les sacs pour pique-nique ou pour garder nourriture et bière au frais), et j'enroule mon bocal de yaourt dans une couverture, et place ça dans le sac isotherme, ainsi qu'un autre bocal rempli d'eau bouillante, et qui fera donc office de bouillote, et gardera le sac bien chaud pendant très longtemps. Il n'y a plus qu'à mettre le sac dans un petit coin caché, et on oublie jusqu'au lendemain. Vous pouvez aussi utiliser une glacière à la place du sac isotherme.

Étape 5 - Conservation et dégustation!
Après ce temps de repos, votre yaourt doit être ferme. Transférer le bocal au réfrigérateur. Une fine couche de petit lait peut s'être formée au-dessus du yaourt dans le bocal : vous pouvez simplement le mélanger au yaourt (c'est plein de nutriments), ou bien le déverser dans un autre bocal (mais ne le jetez pas! Vous pouvez utiliser le petit lait dans vos crêpes, pancakes, gâteaux, muffins, pains et brioches. Pas le temps de l'utiliser tout de suite? Congelez le petit lait et utilisez le plus tard!)

0 comments:

Caramel slice - Millionaire shortbread // Tranche au caramel et chocolat

22:57 Gaelle So 1 Comments






Unfamiliar with this delicious little treat? Let me talk you through it before you make it and try it yourself.
A crumbly layer of shortbread biscuit, topped with a creamy goey caramel layer, finished with a nice layer of pure dark chocolate. Yeah, I know.

Along with Pavlova and Lamington, caramel slice is one of the most iconic and most loved desserts in Australia. With a recipe inspired by the British roots of Australia cuisine, with that crumbly shortbread base, but also the fudgy caramel, found in so many British treats, this sweet treat was among the first Australian specialties I tried. And I fell in love with it. It has probably reached almost to the top of my favourite desserts now. I remember making a caramel slice as my own birthday cake for my 23rd birthday, celebrated in Australia. It was actually the first time making it myself. 
There are many ways to make a caramel slice, also called Millionaire shortbread in the UK, but most recipes join on using condensed milk for the caramel, a touch of Golden Syrup, which brings that sweet layer together. I like using brown sugar in my recipe for a deeper flavour that you don't get with white sugar. The coconut is also a great addition, I think, it brings a bit of freshness, that cuts out that overly sweet side of the caramel, which is also balanced by a touch of salt, and the bitterness of the dark chocolate layer on top.


It might look complicated like that, but honestly, it doesn't take much time, technique or effort, apart from whisking of the caramel for 10 minutes. If you make it once, you'll just want to make if over and over again.

For those who are horrified by the list of ingredients (mostly sugar and butter, let's be honest), I am working on a healthier veganised version of this dessert, on which I am still working to get the best version before I share it with you... suspense!


Jamais entendu parler de cette petite douceur sucrée? Laissez-moi vous parler un peu de ce dessert, avant que vous passiez aux fourneaux et y goûtiez vous-même.
Une délicieuse couche de biscuit au beurre, couverte d'une couche de caramel crémeux, puis d'une couche de bon chocolat noir. Ouais rien qu'ça.

Aux côtés du Pavlova et du Lamington, le Caramel slice figure parmi les desserts emblématiques et préférés en Australie. La recette est inspirée des racines britanniques de la cuisine australienne, avec une base de biscuit au beurre shortbread (recette typique d'Écosse), et le caramel crémeux aussi typique de nombreux desserts au Royaume-Uni. Le caramel slice fait partie des premières spécialités australiennes que j'ai pu goûter quand j'y suis arrivée il y a bientôt 6 ans, et fait maintenant partie de mes douceurs préférées. Je me souviens d'avoir fait mon premier caramel slice pour mon propre gâteau d'anniversaire, quand j'ai célébré mes 23 ans en Australie.


Il y a de nombreuses façons de faire cette tranche au caramel et chocolat, mais la plupart des recettes semblent se rejoindre sur l'utilisation du lait concentré et du Golden Syrup pour la préparation du caramel. J'aime utiliser du sucre vergeoise plutôt que du sucre blanc, pour plus de saveur. La noix de coco apporte un peu de fraicheur, pour contraster un peu avec le côté très sucré du caramel, aussi balancé d'une touche de sel, et l'amertume du chocolat noir.

Ça peut sembler compliqué comme ça, mais honnêtement, faire cette tranche au caramel ne prend pas beaucoup de temps, d'effort ou de technique, à part peut-être fouetter le caramel pendant 10 minutes. Si vous faites ce dessert une fois, vous voudrez le refaire encore et encore.


Pour ceux qui sont horrifiés à la lecture des ingrédients (soyons honnête, c'est quand même principalement du beurre et du sucre), je travaille sur une version plus saine et végétalisée de ce délicieux dessert. J'attends de trouver la version parfaite pour la partager avec vous... suspense!


Ingredients
Biscuit
150 g flour
40 g shredded coconut
90 g brown sugar
1/2 tsp baking soda
125 g melted butter

Caramel filling
150 g butter
300 ml condensed milk
1 1/2 tbsp Golden syrup
80 g brown sugar
1 tsp vanilla
pinch of salt

Chocolate layer
150 dark chocolate
1 tbsp coconut oil

Preheat the oven to 180°C. Line a square or rectangle (approx. 23cm x 33 cm) baking tin with baking paper.
In a bowl, mix the flour, baking soda, shredded coconut and brown sugar. Add the melted butter and mix until combined. Press the mixture into the tin to form an even biscuit layer. Bake for 15 to 20 minutes, until just golden but still a bit soft to the touch. Meanwhile, prepare the caramel.

Put the butter, condensed milk, golden syrup and brown sugar in a saucepan, and slowly bring to the boil, stirring almost constantly. Once the caramel is boiling, keep on cooking it on low-medium heat for 10 minutes, still stirring constantly, until the caramel thickens and gets light brown caramel colour and smell. Remove from the heat, add the vanilla and salt, and pour on top of the partly cooked biscuit. Bake for 10 more minutes.
Remove the biscuit and caramel cake from the oven and let it cool completely. Keep the slice in the baking tin.

Melt the chocolate with the coconut oil in a bain marie (place a bowl on top of a pot with boiling water, making sure the bowl doesn't touch the water). Pour the melted chocolate on top of the cold caramel layer, smooth the top, and place the slice in the fridge for at least 4 hours to set and harden.
Cut the caramel slice into squares, and serve either straight out of the fridge or at room temperature. 



Ingrédients
Biscuit
150 g de farine
1/2 c.à.c bicarbonate de soude
40 g de noix de coco
90 g de sucre vergeoise
125 g de beurre fondu

Couche au caramel
180 g de beurre
300 ml de lait concentré
1 1/2 c.à.s de Golden Syrup
80 g de sucre vergeoise
1 c.à.c de vanille
une pincée de sel

Couche au chocolat
150 g de chocolat noir
1 c.à.s d'huile de coco

Préchauffer le four à 180°C. Couvrir un moule carré ou rectangle (environ 23cm x 33cm) avec du papier sulfurisé.
Dans un bol, mélanger la farine, le bicarbonate la noix de coco râpée et le sucre vergeoise.  Ajouter le beurre fondu et bien mélanger. Presser cette pâte dans le moule pour former une couche uniforme. Enfourner pendant 15 à 20 minutes, jusqu'à ce que le biscuit soit légèrement doré, mais encore un peu moelleux au toucher. Pendant ce temps, préparer le caramel.

Mettre le beurre, le lait concentré, le golden syrup et le sucre vergeoise dans une casserole et porter doucement à ébullition, en remuant continuellement à l'aide d'un fouet. Une fois que le caramel bout, garder sur le feu doux - moyen pendant encore 10 minutes, en continuant de fouetter, jusqu'à ce que le caramel épaississe et prenne une belle couleur légèrement brune et dégage une odeur caramélisée. Retirer la casserole du feu, ajouter la vanille et le sel, et verser le caramel sur le biscuit pré-cuit, et remettre le plat au four pendant 10 minutes supplémentaires. 
Sortir le gâteau du four, et laisser refroidir complètement dans le moule.

Faire fondre le chocolat et l'huile de coco au bain-marie ( mettre un bol au-dessus d'une casserole avec un peu d'eau bouillante, en veillant bien à ce que le bol ne touche pas l'eau). Couvrir le gâteau au caramel de ce chocolat, et le répartir uniformément sur toute la surface., puis placer le gâteau au réfrigérateur pendant au moins 4 heures.
Couper le gâteau en carrés, et servir soit directement à la sortie du réfrigérateur soit à température ambiante.

1 comments:

Baba ganoush

21:49 Gaelle So 2 Comments




When travelling, pita breads and dips are a staple food for our lunches. I wish we had a bigger and more equipped kitchen during our last trip around British Columbia and Alberta this Fall, to be able to make these myself, like I used to when we had our own van, travelling around the East Coast of Canada. This van has almost a full kitchen, with an oven and proper gas stove, and we also had a little hand chopper, which made making hummus and other dips and spreads very easy.
Anyway, I hope that, wherever you live, you take the time to make your own favourite dips and sauces, as it's so much cheaper, tastier, and healthier to make your own! Take the humble hummus for example, would only cost a few cents if you make your own, starting from dried chickpeas. Never made hummus? Check around here for an easy-peasy recipe!


Today, I'd like to introduce you to a very close friend of our beloved hummus. They meet very often inside a wrap, along with falafels, or just on any good Lebanese mezze menu. If you tried baba ganoush before, you have probably already fallen in love with the creamy stuff, and I don't have to convince you to try it. In its very own simplicity (traditionally just eggplant/aubergine, tahini, garlic and lemon juice), it is yet full of flavour, and super creamy. 
Now there are a few different ways to make baba ganoush, the best would be on a grill or barbecue. Simply grill the whole eggplant (pierce a few holes on the skin before hand) on the grill, until the skin turns very dark and the eggplant is soft. If you don't have a grill or barbecue, you can also roast the eggplant in a hot oven, until black and soft, which should take about 30 minutes depending on the size of your vegetable. (The recipe below is for the oven method)
Then you just have to peel and mash up the smoky flesh, before mixing through the rest of the ingredients.
Spread generously on a fresh slice of sourdough bread, or warm pitta bread, dip in some vegetable sticks, or add baba ganoush to your falafel wrap, or just devour this delicious dip in any way you want really!


Pendant nos voyages, les pains pitas et trempettes sont devenus la base de nos déjeuners. J'aurais aimé avoir une cuisine un peu plus grande et plus équipée lors de notre dernier voyage en date autour de la Colombie Britannique et de l'Alberta cet automne, pour faire tout ça maison, comme je le faisais dans notre ancien van sur la côte Est du Canada. Ce van-là était bien mieux équipé et avait une belle cuisine avec un four, une gazinière avec 4 réchauds, et on avait aussi un petit hachoir manuel, qui nous permettait de réaliser houmous et autres trempettes très facilement.
Bon, j'espère que, quelque soit l'endroit où vous vivez, vous prenez le temps de faire vos dips préférés vous-même, parce que c'est vraiment beaucoup moins cher, bien meilleur, et bien sûr meilleur pour la santé! Prenons l'exemple du  houmous, qui ne coûte finalement que quelques dizaines de centimes quand il est fait maison à partir de pois chiches secs. Vous n'avez jamais de houmous? Voici une recette facile pour commencer!

Aujourd'hui je vous présente un ami proche de notre cher houmous. Ils se fréquentent souvent dans un wrap, aux côtés de falafels, ou juste sur n'importe quel bon menu de mezze libanais. Si vous avez déjà goûté au baba ganoush, vous êtes probablement déjà tombé amoureux de ce petit délice crémeux, et je n'ai pas à vous convaincre d'essayer. C'est dans sa simplicité (traditionnellement ce n'est que de l'aubergine, du tahin, de l'ail et du jus de citron) que ses saveurs et sa texture font du baba ganoush un pur délice.
Il existe différentes façons de faire du baba ganoush, la plus traditionnelle étant de griller l'aubergine sur un grill ou au barbecue (après avoir percer quelques trous dans la peau), jusqu'à ce que la peau soit très foncée (voir noire) et l'aubergine molle et cuite à coeur. Si vous n'avez pas de grill ou qu'il fait trop froid pour sortir le barbecue, pas de panique, vous pouvez tout simplement glisser l'aubergine au four environ pendant 30 minutes, selon la taille de votre légume, jusqu'à se que la peau soit noir et la chair molle. (La recette ci-dessous est pour cette dernière méthode, au four)
Ensuite, il ne reste qu'à éplucher, puis écraser la chair au bon goût fumé, avant de mélanger avec le reste des ingrédients.
Étaler généreusement sur une belle tranche de pain au levain frais, ou sur du pain pita chaud, ou trempez-y des petits bâtonnets de légumes, ou encore ajoutez du baba ganoush dans votre wrap avec des falafels, ou juste dévorez cette délicieuse trempette comme bon vous semble!


Ingredients
1 large eggplant / aubergine
3 tbsp tahini
2 tbsp olive oil
juice of 1 lemon
2 cloves garlic, minced
1/4 tsp cumin
1/4 tsp coriander
salt, pepper

- Oven method - 
Preheat your oven to 200°C. Pierce a few holes on the skin of the eggplant /aubergine with a fork and place on a tray in the oven. Roast for about 25 to 30 minutes, flipping the eggplant / aubergine every now and then so it cooks evenly. Cook until the skin is very dark, and the flesh has gone soft, the eggplant should have reduce in size considerably as it looses a lot of its water during the cooking process.
Remove from the oven and let it cool for 15 minutes. 
Peel off the dark skin, and place then flesh in a mixing bowl. Mash with a fork, then add the rest of the ingredients and mix until well combined. Place in the fridge and rest for a while, so the flavours develop.
Serve drizzled with some olive oil and a sprinkle of sumac or fresh herbs.


Ingrédients
1 grosse aubergine
3 c.à.s de tahin (pâte de sésame)
2 c.à.s d'huile d'olive
le jus d'un citron
2 gousses d'ail, finement émincées
1/4 c.à.c de cumin
1/4 de c.à.c de coriandre
sel, poivre

- Méthode au four -
Préchauffer votre four à 200°C. Percer des trous dans la peau de l'aubergine à l'aide d'une fourchette, et la placer sur une plaque dans le four. Cuire pendant 25 à 30 minutes, en tournant l'aubergine de temps en temps pour obtenir une cuisson homogène. Cuire l'aubergine jusqu'à ce que la peau soit bien sombre, et la chair devenue molle. L'aubergine devrait réduire considérablement en taille, puisqu'elle perd beaucoup d'eau pendant la cuisson.
Sortir l'aubergine du four et laisser refroidir pendant 15 minutes.
Éplucher la peau noircie de l'aubergine, pour ne garder que la chair. Placer la chair dans un bol, et écraser à la fourchette, puis ajouter le reste des ingrédients. Placer au frais pour laisser les saveurs se développer.
Servir le baba ganoush arrosé d'un filet d'huile d'olive, d'une pincée de sumac ou d'herbes fraiches.

2 comments:

Pineapple hot sauce // Sauce pimentée à l'ananas

18:29 Gaelle So 0 Comments




My quest to making everything homemade continues. Homemade bread, yogurt, jam, granola and snacks have become staples now, and took kind of a routine place in my kitchen. But I'm always looking for other ways to make my food from scratch, slowly eliminating transformed foods from my diet. 



Here's one of my last attempt : hot sauce. I do like my food with a touch of heat. I have always been quite open to spicy food, but it's mostly since I started travelling that my tastebuds discovered the holly world of chilies and hot foods. I tried food from around the world, cooked by my multicultural housemates and friends, or served in restaurants, or food stalls, offering the best traditional food from Mexico, Thailand, India, Indonesia, China, Korea, Jamaica, Lebanon, Morocco, Turkey, ... I find that little heat wave and tickle you get from chilies so exciting! It's like a wake up call for your tastebuds, and explosion in your mouth. 
I always keep chili flakes in my pantry, for a quick hint of chili in a stew or sauce, but I also love having some hot sauce on hand, to drizzle on any dish that needs a kick.


This hot sauce is very easy to make, requires very few ingredients, and simple equipment. Roasting the peppers first develops the flavours of the fresh chilies, and deepens the sweetness of the pineapple, for a well balanced and very flavourful sauce.



Ma quête vers le tout faire maison continue. Pain, yaourt, confiture, granola et snacks sont maintenant devenus des aliments de base chez moi et sont toujours faits maison. Ils font vraiment partie de ma routine cuisine. Mais je suis constamment en recherche de nouvelles façons de remplacer les aliments transformés, et de faire toujours plus ma nourriture moi-même.
Voici l'une de mes dernières aventures : la sauce pimentée. J'aime ma bouffe piquante. J'ai toujours été plutôt encline à une touche épicée dans mon assiette, mais c'est vraiment depuis que j'ai commencé à voyager que mes papilles se sont prises de passion pour les piments et la nourriture épicée. J'ai eu la chance de goûter à des plats de nombreux pays, cuisinés par des amis ou colocataires venus d'ailleurs, ou dégustés dans des restaurants ou stands qui proposent des plats traditionnels du Mexique, de Thailande, d'Inde, d'Indonésie, de Chine, de Corée, de Jamaïque, du Liban, du Maroc, de Turquie... J'aime cette vague de chaleur qui parcourt mon corps et ce picotement dans ma bouche quand je mange quelque chose d'épicé! C'est comme une explosion de saveur et de sensations dans ta bouche, qui fait danser tes ptites papilles!
J'ai toujours un bocal de flocons de piments séchés dans mon placard, pour ajouter une petite touche pimentée à des ragoûts ou des sauces, mais j'apprécie la facilité d'avoir une bouteille de sauce piquante sous la main, prête à être versée sur n'importe quel plat qui nécessite une petite touche de "caliente".


Cette sauce pimentée est vraiment très facile à faire, et ne nécessite que très peu d'ingrédients, et un équipement simple. Faire rôtir les piments permet de développer les saveurs, mais aussi d'intensifier le sucre de l'ananas, pour une sauce équilibrée entre épicé-sucré-salé-acide, et pleine de saveurs.



Ingredients
5 fresh scotch bonnet peppers(may be replaced by habanero peppers), stems removed
100 g of fresh pineapple, chopped
1/2 of an onion, chopped
4 close garlic
2 tbsp oil
1/2 cup vinegar
2 tbsp coconut sugar
1/2 tsp cumin powder
1/2 tsp pepper

1/2 tsp salt

Preheat the oven to 220°C. Place the scotch bonnet peppers and garlic in a roasting pan. Drizzle with 2 tablespoons of olive oil and roast for 15 minutes. Add the chopped pineapple and onion, and roast for another 15 minutes. Remove from the oven, and transfer everything to a blender. Add the vinegar, coconut sugar, cumin powder, salt and pepper, and blend until smooth. Add a little bit of sugar if your sauce is too spicy to your taste. Transfer to a glass bottle with a tight fitting lid, let the sauce completely cool down before placing in the fridge.
The sauce will keep for a few months in the fridge.



Ingrédients
5 piments frais scotch bonnet (remplacer par des piments habanero ou autre piments frais que vous pouvez trouver!), tige enlevée
100 g d'ananas frais, coupé en cubes
1/2 oignon, grossièrement haché
4 gousses d'ail
2 c.à.s d'huile d'olive
1/2 tasse de vinaigre
2 c.à.s de sucre de coco
1/2 c.à.c de cumin en poudre
1/2 c.à.c de poivre
1/2 c.à.c de sel

Préchauffer le four à 220°C. Mettre les piments et l'ail dans un plat allant au four, et arroser d'huile d'olive. Enfourner pendant 15 minutes, puis ajouter l'ananas et l'oignon. Cuire pendant 15 minutes supplémentaires. Sortir le plat du four, et transférer le tout dans le bol d'un mixer/blender. Ajouter le vinaigre, sucre de coco, cumin, sel et poivre. Mixer jusqu'à obtenir une sauce lisse. Ajouter un peu de sucre si la sauce est trop épicée à votre goût.
Transférer la sauce dans une bouteille en verre, bien fermer et laisser la sauce refroidir, avant de placer la bouteille au réfrigérateur. La sauce se conserve très bien pendant quelques mois au frais.



0 comments: