Apfelkiechle, apple fritters from Alsace and apple caramel // Apfelkiechle, beignets de pomme d'Alsace et caramel de pomme

08:00 Gaelle So 12 Comments




A recipe that takes me straight back to childhood. Sweet memories of fall spent in my little village in Alsace, France. We've always had a lot of fruit trees in the orchard, mainly apples. At home, time is following harvests : from the veg' patch to the orchard, but also the forest and fields.

Every year, it's amazing to see all these fruits slowly ripening, from bud to flower, then to that tiny fruit that will become big and full of flavour, ready to be picked when the days are getting colder. And when it's apple season, it's not just a couple of baskets that we pick, but kilos and kilos of it. We take a big part to the next village's press to make delicious juice (we usually have enough bottles of juice to last the next 2 years), that we drink almost everyday. 
But you got to be creative to go through so many apples. There's the big favorite at home, the apple tart, but also compote, cakes, my Nonna's Strudel, apple chaussons (compote in puff pastry, yum!), crumbles, baked apples... We probably eat apples on a daily basis in autumn and winter.

But there is one apple recipe that I particularly love, it's these apfelkiechle, that my Dad's always been making every fall. A very quick recipe for apple fritters, that always makes everybody happy at home. A tradition in my region, Alsace, where we eat them as a mid-afternoon snack, or as a dessert, but also as a meal, along with a nice vegetable soup.
A very simple recipe, made with basic "cupboard ingredients" that we always have on hand : flour, eggs, milk or beer (or a mix of both, as I did it today). The beer gives the batter a lighter texture and more flavour. I recommend using a light beer like a lager or a white beer. It's definitely possible to make these apple fritters without the beer, and you can use just milk, or even almond milk for a dairy-free version.
Traditionally, these apfelkiechle are served sprinkled with a bit of sugar and cinnamon. Though I've decided to go for a "no added sugar" version here, I just sprinkled a bit of cinnamon, and served them with a delicious apple caramel, which I'm telling you how to make below...



This recipe is actually a little mix of "where I'm from" and "where I am". A typical recipe from Alsace, that reminds me of my sweet home, but made with Canadian ingredients : apples picked in the orchard where we currently live in Nova Scotia, freshly squeezed apple juice for the caramel, and a white Canadian beer.

A big thank you to Nathalie, from the Québec blog 'Itinéraires gourmands d'une amoureuse des desserts, who's hosting this Battle Food #55, setting this month's recipe challenge around the theme : comfort food, adding a bit of our "local cuisine/produce" in there. As usual when the theme was announced for this food battle, I got really inspired and started writing a long list of ideas. But in the end, I came back to my very first idea, the one that came spontaneously to me, the one that really allude to comfort for me, that brings me back to my sweet childhood memories, with my family. And that's what comfort food is all about to me : food with emotions and memories, shared with people you love.



Une recette qui me replonge tout droit en enfance. Doux souvenirs d'automne dans mon petit village alsacien. Nous avons toujours eu de nombreux arbres fruitiers dans le verger, principalement des pommiers. Chez nous, le temps est rythmé par les récoltes : du potager au verger, mais aussi la forêt et les champs.
Chaque année, c'est un bonheur de voir tous ces fruits mûrir doucement, du bourgeon à la fleur, puis au petit fruit qui deviendra grand et plein de saveur, prêt à être cueilli quand les journées commencent à être fraiches. Et quand les pommes arrivent, ce n'est pas qu'un ou deux petits paniers : c'est des kilos et des kilos de pommes. On en apporte à la presse du village d'à côté pour en faire du délicieux jus de pomme (bien souvent on a assez de bouteilles de jus pour les deux années qui suivent), que l'on boit presque quotidiennement. 
Mais il faut être créatif pour consommer toutes ces belles pommes. Alors il y a la traditionnelle tarte, la grande favorite à la maison, puis il y a la compote, les gâteaux, le strudel de ma Nonna, les chaussons aux pommes, les crumbles, les pommes au four.... on mange des pommes fraiches ou cuisinées probablement tous les jours en automne et en hiver.



Mais il y a une recette qui me tient vraiment à coeur, c'est celle des apfelkiechle, que mon Papa nous prépare chaque automne. Une recette rapide de beignets aux pommes, qui ravie toujours la famille. Une tradition, en Alsace, où on les consomme au goûter, comme dessert, ou en guise de repas, avec une bonne soupe de légumes.
Une recette toute simple, avec des ingrédients "du placard", qu'on a toujours sous la main : de la farine, des oeufs, du lait ou de la bière (ou un mélange des deux comme j'ai choisi de le faire aujourd'hui). La bière apporte légèreté et saveur à la pâte : utilisez de préférence une bière blonde ou blanche.
Il est bien sûr possible de faire ces délicieux petits beignets sans bière, et d'utiliser seulement du lait, ou encore d'utiliser du lait d'amande pour une version sans produits laitiers.
Traditionnellement, les apfelkiechle sont saupoudrés de sucre et de cannelle : j'ai opté pour une version "sans sucre ajoutés", pour laisser place au côté fruité de la pomme. J'ai simplement saupoudré un peu de cannelle, et accompagné les beignets d'un caramel de pommes maison dont je vous livre la recette un peu plus loin...



Cette recette est donc un petit mélange "d'où je viens" et "d'où je suis". Une recette typiquement alsacienne, qui a bercé mon enfance, mais réalisée avec des produits canadiens : des pommes du verger autour de notre "maison" en Nouvelle-Écosse, du jus fraichement pressé pour le caramel de pomme, et de la bière blanche canadienne.

Un grand merci à Nathalie, du blog Québecois 'Itinéraires gourmands d'une amoureuse des desserts, qui nous a lancé un joli défi pour la Battle Food #55, autour de la bouffe réconfortante, en ajoutant une petite touche de notre terroir à la recette. Comme d'habitude, dès l'annonce du thème, j'ai écris une longue liste d'idées, mais finalement, je suis revenue à ma toute première idée, celle qui m'est venue spontanément à l'esprit, cette recette réconfortante, qui me rappelle de doux souvenirs d'enfance, avec ma famille. C'est ça pour moi, la bouffe réconfortante : ces petits plats chargés d'émotions et de souvenirs, partagés avec les gens qu'on aime.



Ingredients
5 apples
200g of flour
125 ml of beer 
125 ml of milk
a pinch of salt
2 eggs
sunflower oil, for frying
1 tsp of cinnamon

Peel the apples, and carefully remove the core, making sure not to break the apples. Cut them into rings, about 1cm thick.
Separate the egg whites and yolks. In a bowl, whisk the egg whites until they get fluffy and form peaks.
In a big bowl, mix the flour, salt, milk and beer with a whisk. Add the egg yolks and whisk until getting a smooth batter with no lumps. Gently fold in the egg whites with a spatula.
Heat about 1 tsp of sunflower oil in the pan. Dip an apple ring in the batter, then transfer to the pan. Cook about 4 to 5 apple rings at a time. Once this side is golden, after 1 or 2 minutes. flip the fritters with a spatula, and continue cooking until the other side is cooked and golden, for a further  or 2 minutes. Transfer the cooked fritters to a plate covered with paper towel to drain the extra oil.
Continue cooking the apple fritters in batches, until there is no more batter and apple rings.
Sprinkle the fritters with cinnamon and serve hot or warm with apple caramel.

(Thanks Dad <3 )

Apple caramel
1 L of apple juice (use the most natural juice you can find, either homemade, artisanal or organic)

To make the apple caramel, you simply have to boil the juice in a pot for about 30 to 40 minutes, until it has reduced to 1/4 of the original amount, and reaches a syrupy texture, a bit like runny honey. Don't leave the juice unattended too long, stir it every now and then so i doesn't stick at the bottom of the pan or burn. When the caramel is done, transfer to a glass jar and let it cool down before placing in the fridge. This caramel keeps really well for a few weeks in the fridge.
Drizzle on pancakes, crêpes, waffles, ice cream, yogurt, cakes, tarts....




Ingrédients
5 pommes
200g de farine
125 ml de bière
125 ml de lait
1 pincée de sel
2 oeufs
huile de tournesol, pour la cuisson
1 c.à.c de cannelle

Peler les pommes, puis délicatement vider le coeur, en essayant de ne pas casser les pommes. Couper les ensuite en rondelles d'environ un centimètre d'épaisseur.
Séparer les blancs des jaunes d'oeufs. Battre les blancs en neige.
Dans un saladier, mélanger la farine, le sel, le lait, la bière à l'aide d'un fouet. Ajouter les jaunes d'oeufs et bien fouetter jusqu'à obtenir une pâte lisse et sans grumeaux. Incorporer les blancs d'oeufs en neige à l'aide d'une spatule.
Faire chauffer une cuillère à café d'huile dans une poêle. Tremper une rondelle de pomme dans la pâte à beignet, puis la déposer dans l'huile chaude. Faire cuire environ 4 à 5 beignets en même temps dans la poêle. Laisser dorer 2 minutes de ce côté, puis tourner à l'aide d'une spatule. Laisser cuire de l'autre côté pendant quelques minutes, puis retirer de la poêle et déposer sur une assiette recouverte de papier absorbant pour retirer l'excès d'huile.
Répéter jusqu'à épuisement de pâte et de pommes, en ajoutant un peu d'huile dans la poêle si nécessaire.
Saupoudrer les beignets de cannelle et servir chaud ou tiède, accompagné de caramel de pomme.

(Merci Papa  <3 )


Caramel de pommes
1 L de jus de pomme artisanal (préférer un jus le plus naturel possible, fait maison, ou bio)

Pour réaliser du caramel de pomme, il suffit de bouillir le jus de pomme pendant environ 30 à 40 minutes, jusqu'à ce qu'il réduise aux 3/4, et atteigne une consistance sirupeuse, un peu comme du miel liquide. Ne pas laisser le jus sans surveillance trop longtemps, et remuer de temps en temps pour éviter que le jus n'accroche ou ne brûle dans la casserole. Transférer le caramel de pomme dans un bocal en verre et conserver au réfrigérateur. Le caramel se conserve très bien pendant plusieurs semaines.
Garnissez-en vos crêpes, pancakes, gaufres, glaces, yaourts, gâteaux...





Liste des participants
Annie de By acb 4 you , Gabrielle de Petite cuillère et Charentaises, Léa de Le repaire des ventres faims , Nathalie de Pourquoi je grossis, Hélène de Keskonmangemaman, Stéphanie de Par amour des bonnes choses, Carole de Ramène la popotte, Anaïs d'Encore une lichette, Sabrina deSab'n'pepper, Martine de Grain de sel et gourmandise, Élodie d'Élo dans la farine, Des recettes à gogo, Émeline de Vite fait bien cuisiné, Gaëlle de My nomad cuisine, Lina de Chaude patate, Sarah de Play with food, Lise de Les placards de Lise, Marie-Astrid de United colours of macarons, Marine de La Polygraphe, Cécile de Platapons, Catalina deLe blog de Cata, Muriel de Les recettes de MumuJ'ai toujours aimé le jaune moutarde, Marie de My french bakery, Lova de Graine de faim de Kely, Marion de Flying flour, Émilie d'Émilie sweetness, Valérie de Framboise et Bergamote, Christelle de La cuisine facile de Chris, Cécile de À la tite cuillère, Élodie de La cuisine d'une toquéeLes gâteaux de Lic


12 comments:

Coleslaw with creamy tahini and apple dressing // Salade de chou, sauce crémeuse tahin et pomme

15:20 Gaelle So 2 Comments


I love salads. Back home, in France, there's rarely a meal without salad on the table. Of course, my favourite would be a simple salade verte, or green salad, consisting in tasty mixed lettuce leaves, freshly picked from the garden, with a delicious zesty vinaigrette. And maybe a few herbs or onions thrown in there.


Then, I realised that salad can be quite different in other countries. In England, salad would more consist in iceberg lettuce, tomatoes and cucumber. Quite often with no dressing on it. Right, I do like lettuce, cucumber and tomatoes, but I think they do need a bit more attention and ingredients to make a good salad. A lot of people seem to use mayo as salad dressing. Well, I do admit I am not a big fan of that... Though I love a good homemade mayo with chips or wedges, or fish.. but not on my salad. I think it makes a salad too rich and tasting, well, just like mayo. Coleslaw is definitely one of theses salads that is unfortunately most of the time drained in mayo. So here's a great alternative I found, a very tasty -and creamy!- dressing, made with tahini, and apple cider vinegar and apple juice (freshly pressed, yum! But pasteurised organic/farm apple juice will do too). It's veery easy to make, much lighter than mayo, yet very tasty. Feel free to add some red cabbage, green or red onions, chopped apples, dried cranberries, sunflower seeds...


J'adore les salades. A la maison, en France, la grande majorité des repas sont accompagnés de salade.Bien sûr, ma salade préférée, c'est la toute simple salade verte, avec de belles feuilles fraichement cueillies dans le jardin, avec une délicieuse vinaigrette acidulée. Et une petite touche d'herbes fraiches ou quelques rondelles d'oignon pour un peu plus de saveur.


En voyageant, j'ai réalisé que le mot salade peut avoir une tout autre définition dans d'autres pays. En Angleterre, une salade consiste bien souvent en un mélange de salade iceberg, des tomates et du concombre.Souvent sans sauce. Ok, j'aime la laitue, le concombre et les tomates, mais ces bons légumes méritent un peu plus d'attention et d'ingrédients pour les transformer en bonne salade. Beaucoup utilisent une simple mayonnaise en guise d'assaisonnement de salade... très peu pour moi. Attention, j'adore une bonne mayonnaise maison avec des frites, des pommes de terre rôties ou du poisson... mais pas sur ma salade. Je pense que la mayonnaise rend la salade trop riche et prend le dessus au niveau du goût. Le coleslaw, ou salade de chou et carottes râpés est souvent victime de cette surdose de mayo.. Et bien j'ai trouvé une délicieuse alternative pour assaisonner cette salade, sans perdre ce côté crémeux, et surtout en y donnant beaucoup de saveur : un doux mélange de tahin (pâte de sésame), vinaigre de cidre, jus de pomme (fraichement pressé! ou un jus de pomme fermier ou bio, non filtré). Cette recette est très simple à réaliser, et c'est bien plus léger que le coleslaw traditionnel à la mayonnaise, et très gouteux. 
Ajoutez-y du chou rouge pour plus de couleur, de l'oignon rouge ou des oignons nouveaux, des petits cubes de pomme, des canneberges séchées, des graines de tournesol...


Ingredients
1/4 of a head of cabbage, finely shredded
3 carrots, grated
2 tbsp pecan nuts, coarsely chopped
2 tsp tahini
2 tbsp apple cider vinegar
2 tbsp apple juice
1 tbsp olive oil
salt, pepper

Toast the pecan nuts in a dry pan, on medium heat for a few minutes.
In a large bowl, mix the tahini, apple cider vinegar, apple juice and olive oil, until getting a smooth and creamy sauce. Season with salt and pepper. Add the shredded cabbage and grated carrots. Stir well, then top with the toasted pecan nuts.

This coleslaw will keep very well for a few days in the fridge, in a sealed container.


Ingrédients
1/4 d'un chou, finement émincé
3 carottes, râpées
2 c.à.s de noix de pécan, hâchées grossièrement
2 c.à.s de tahin
2 c.à.s de vinaigre de cidre
2 c.à.s de jus de pomme
1 c.à.s d'huile d'olive
sel, poivre

Torréfier les noix de pécan dans une poêle sêche, à feu moyen pendant quelques minutes.
Dans un saladier, mélanger le tahin, le vinaigre, le jus de pomme, l'huile, jusqu'à obtenir une sauce crémeuse et homogène. Assaisonner de sel et poivre. Ajouter le chou et les carottes râpées. Bien mélanger, puis garnir de noix de pécan.

Cette salade de chou se conserve très bien pendant quelques jours au frais, dans un contenant hermétique.

2 comments: