Kaab el ghazal, Gazelle Horns // Cornes de gazelle au miel





I love oriental pastries. One of my favourite stalls at the market I go to when I,m in Alsace (France), is that little one selling homemade oriental sweets. I also enjoy, of course, trying to make these myself. It can sometimes be quite a challenge, as these oriental pastries do require time, patience and technique, if you want to make everything from scratch.
Gazelle Horns are these little biscuits, very popular in Morocco, Algeria and Tunisia, made with a thin pastry,filled with an almond paste, and flavoured with some orange blossom water.


I've done a little mix of recipes found here and there to create these original gazelle horns, with delicious oriental flavours of almond, orange blossom water and a touch of cinnamon. They're sweetened with honey, for a very unique taste.


Je suis une grande fan de pâtisseries orientales.  L'un de mes stands préférés au marché où j'ai l'habitude d'aller quand je suis en Alsace, c'est celui de ces petits gourmandises aux saveurs venues d'ailleurs. Mais j'aime aussi, bien sûr, essayer de réaliser ces desserts et biscuits maison. Un challenge parfois, ces patisseries orientales nécessitent du temps, de la patience et de la technique, si on veut tout faire de A à Z.


Les cornes de gazelle sont ces petits biscuits très appréciés au Maroc, en Algérie et en Tunisie, réalisés à partir d'une pâte très fine, garnie d'une pâte à l'amande, et souvent aromatisée à l'eau de fleur d'oranger. 


J'ai fait un petit mix de plusieurs recettes trouvées ici et là, pour réaliser des cornes de gazelle originales, aux délicieuses saveurs orientales d'amande, de fleur d'oranger, une petite touche de cannelle. Le tout est sucré au miel uniquement, pour une saveur unique.



Ingredients
( for about 20 biscuits)

For the pastry
150g flour
70 g butter, cut into small cubes

For the filling
125g almond powder
10g butter, melted
90g honey
1 tsp orange blossom water
1/2 tsp cinnamon
To glaze 
1 tbsp honey
1/2 tsp orange blossom water
4 or 5 almonds, finely chopped

Start by preparing the pastry : mix the butter and flour in a bowl, incorporating the butter In the flour with your fingertips, until forming a smooth ball of pastry. Let it rest in the fridge.

Toast the almond powder in a dry pan on a medium heat, for about 3 minutes, until the almond powder just starts to turn golden. Transfer to a large bowl. Add the melted butter, honey, cinnamon and orange blossom water. Mix well to form a smooth dough. Let it rest in the fridge for 3 minutes.

Preheat the oven to 170°C
Flour a work surface, and roll the pastry thinly with a rolling pin. Cut the pastry into 20 10cm x 10 cm squares.
Take the filling dough out of the fridge and divide it in 20 little balls. Roll each between your hands, then shape them into little croissants. Put a little croissant filling in the middle of each pastry square, and wrap each of them in. Transfer the biscuits to a tray, lined with baking paper or a silicone mat, and bake for about 10 minutes, until the biscuits just start to turn golden, but don’t overcook them.
Transfer the biscuits to a wire rack, and glaze each of them with a mix of some honey and orange blossom water, using a pastry brush, then sprinkle with some chopped almonds. 


Ingrédients
( pour environ 20 biscuits)

Pour la pâte
150g de farine
70 g de beurre, coupé en dés

Pour la farce
125 g de poudre d’amandes
10g de beurre, fondu
90 g de miel
1 c.à.c d’eau de fleur d’oranger
1/2 c.à.c de cannelle
Pour dorer 
1 c.à.s de miel
1/2 c.à.c d’eau de fleur d’oranger
4 ou 5 amandes, finement hachées

Commencer par faire la pâte : mélanger la farine et le beurre dans un bol, incorporer le beurre dans la farine avec le bout des doigts, jusqu'à pouvoir former une boule de pâte uniforme. Laisser reposer au réfrigérateur.

Faire toaster la poudre d’amandes dans une poêle sèche, sur feu moyen, pendant 3 minutes, jusqu’à ce que la poudre commencer juste à dorer. Retirer du feu et déposer la poudre d’amandes dans un saladier. Ajouter le beurre fondu, le miel, l’eau de fleur d’oranger et la cannelle. Bien mélanger pour former une pâte uniforme. Laisser reposer au frais 30 minutes.

Préchauffer le four à 170°C.
Fariner un plan de travail, et étaler la pâte finement à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Découper la pâte en 20 carrés d’environ 10cm x 10cm.
Sortir la farce du réfrigérateur et diviser en 20 boules de pâte. Rouler chaque boule de pâte entre vos mains, puis les former en croissants. Déposer un croissant de farce au centre de chaque carré de pâte, et délicatement refermer la pâte autour de la farce. Déposer les cornes de gazelle sur une plaque allant au four, recouverte d’un tapis en silicone ou de papier sulfurisé. Enfourner pour environ 10 minutes, jusqu’à ce que les biscuits soient légèrement dorés, mais pas trop cuits. Déposer les biscuits sur une grille, et les dorer à l’aide d’un pinceau, avec le miel mélangé à l’eau de fleur d’oranger, puis parsemer de brisures d’amandes.





White asparagus and wild garlic mousseline sauce // Apserges blanches et sauce mousseline à l'ail des ours



I've already said it before in a post (and probably said it again already), but I love eating with the seasons, as you get to enjoy the freshest produce, when they’re at their best. For me Spring means radishes, new carrots, dandelion, strawberries, and, of course, asparagus. Their season is really short, especially for the white ones. There are many ways to prepare asparagus. But my favourite way is the most simple way : just steamed, and served with a homemade mayo. Add it some whipped egg whites and you get this beautiful airy mayo, called mousseline. Mousseline and asparagus are just meant to be eaten together.
Spring is also a ind of rebirth in the forest, which means plenty of wild foods to forage. Wild garlic is one of those delicious wild foods that deserves to be known. 

This recipe is a pure celebration of seasonal food, of the delicious produce and wild food that Spring brings to our plates, in a very simple, yet delicious dish.


Je l’ai déjà dit (et probablement redit) dans un article ici, mais j’adore suivre les saisons en cuisine. Manger de saison, c’est profiter des fruits et légumes quand ils sont les meilleurs. Pour moi, le Printemps rime avec radis, carottes nouvelles, pissenlit, fraises, et bien sûr, asperges. Leur saison est très courte, pus particulièrement pour les asperges blanches. 
Il existe de nombreuses façons de cuisiner et déguster les asperges, mais ma préférée est la plus simple : cuites à la vapeur, et servie avec une mayonnaise maison. Pour un côté plus “spécial”, on y ajoute du blanc d’oeuf battu en neige, et on obtient une sauce délicatement aérée, la sauce mousseline. La mousseline et les asperges, un mariage inscrit dans la roche.
Le Printemps est aussi synonyme de renouveau en forêt, et l’apparition de nombreuses plantes comestibles. L’ail des ours est l’une de ces délicieuses plantes sauvages qui mérite vraiment a être connue.


Cette recette est un hommage à la cuisine de saison, aux délices du potager et sauvages que le Printemps apporte dans nos assiettes, dans un plat simple et délicieux.



Ingredients
1 bunch of white asparagus
1 egg
Sunflower or canola oil
1 tsp of dijon mustard
1 tbsp of vinegar (apple cider vinegar, or lemon juice)
3 tbsp of finely chopped fresh wild garlic
salt, pepper

Wash the asparagus, then cut the hard bottom end off and peel them around the bottom (Keep the scraps to make a delicious no waste soup!)
Cook the asparagus in a steamer or in boiling water, until cooked through. The cooking time will depend on the chosen cooking method and the thickness of the asparagus. I cook them for about 30 to 40 minutes in a steamer, depending on their thickness.

Separate the yolk from the egg white. In a bowl, whisk the egg yolk with the mustard, using a whisk or a fork. Add the oil little by little, while whisking fast. The mix will slowly thicken to become mayonnaise. Once all the oil has been incorporated, add the vinegar, season with salt and pepper, and mix in the chopped wild garlic. Keep in the fridge.
Whisk the egg whites to soft peaks, then add them slowly to the mayo, with a spatula, to create an airy sauce mousseline.
Serve the asparagus warm with the mousseline sauce.


Ingrédients
1 Botte d’asperges blanches
1 oeuf
Huile de tournesol ou colza
1 c.à.c de moutarde de dijon
1 c.à.s de vinaigre ( j’utilise du vinaigre Melfor, mais vous pouvez utiliser un vinaigre de cidre, ou même du jus de citron)
3 c.à.s d’ail des ours frais finement haché
sel, poivre

Laver les asperges, en couper le bout, puis les éplucher. (Conserver les épluchures pour réaliser un délicieux velouté zéro déchet!)
Cuire les asperges à la vapeur ou dans de l’eau bouillante jusqu’à ce qu’elles soient cuites à coeur. Le temps de cuisson dépend du mode de cuisson et de la grosseur des asperges. Personnellement, je les cuits à la vapeur pendant 30 à 40 minutes selon leur épaisseur.

Séparer le blanc du jaune d’oeuf. Dans un bol, battre le jaune d’oeuf avec la moutarde avec une fourchette ou un petit fouet, puis ajouter l’huile en filet, petit à petit, tout en battant le plus rapidement possible. Le mélange va progressivement s’épaissir pour former une mayonnaise. Une fois toute l’huile incorporée, ajouter le vinaigre, assaisonner de sel et poivre, puis incorporer l’ail des ours. Réserver au frais. 
Battre le blanc d’oeuf en neige, puis l’incorporer délicatement à la mayonnaise à l’aide d’une spatule.


Servir les asperges tièdes avec la sauce mousseline.

Radish leaves creamy dip // Trempette crémeuse aux fanes de radis



The "no waste" cooking is taking a big place in my "cuisine". I've always cooked in a way to waste as little as possible, putting my little food scraps in the compost.
Though I often notice that some of these things that I put in the compost are still perfectly edible, like those radish leaves. Yup, radish leaves are edible, and they're also delicious. They have a peppery flavour and can be used in many ways, raw or cooked. Same story with those carrot tops and beetroot leaves.
When cooking with vegetables leaves and tops though, always cook them when they're super fresh. Get rid of any old, yellow leaves.
I chose to use those beautiful leaves raw, to keep their peppery flavour and their vitamins.

"And what do we eat that dip with?"
- with fresh vegetables as an appetizer /snack (radish, cucumber, carrot, cherry tomatoes, cauliflower,..)
- spread on bread
- dip in some homemade crackers :

- with some homemade vegetable fritters : 


La cuisine anti-gaspi, ça commence à me connaitre. J'ai toujours cuisiné dans le soucis de gaspiller le moins possible, mettant mes épluchures et autres déchets "verts" au compost. Mais voilà, je remarque souvent que certaines choses que je mets au compost pourraient encore être consommées, comme les fanes de radis. Oui, oui, les fanes de radis sont comestibles, et qui plus est, délicieuses. Elles ont un petit goût poivré, peuvent être consommées de nombreuses façons, crues ou cuites. Il en va de même pour les fanes de carottes, ou encore de betteraves.
Quand on cuisine les fanes, il est important de cuisiner les fanes les plus fraiches possible. Débarassez-vous des feuilles qui jaunissent ou flétrissent.
J'ai choisi de les cuisiner crues, pour profiter de leur bon goût poivré et conserver leurs vitamines.

"Et on la mange avec quoi ta trempette aux fanes?"
- avec des petits légumes en apéro (radis, concombre, carotte, tomates cerises, chou fleur...)
- tartinée sur du pain
- avec des petits biscuits apéro maison : 

- avec des galettes de légumes ou de céréales maison : 

Ingredients
the leaves of a bunch of radishes
4 tbsp of fromage blanc or greek yogurt
1 tbsp olive oil
1 tsp lemon juice
salt, pepper

Wash the radishes leaves, and get rid of any yellow or old leaves.
Chop the leaves very finely, and put them in a bowl. Add the rest of the ingredients and stir.
Serve with fresh vegetable sticks, or as a sauce with any other dish.


Ingrédients
les fanes d'une botte de radis
4 c.à.s de fromage blanc ou de yaourt à la grecque
1 c.a.s d'huile d'olive
1 c.à.c de jus de citron
sel, poivre

Bien laver les fanes de radis, et se débarasser des feuilles jaunies ou flétries.
Hâcher les feuilles le plus finement possible, puis les déposer dans un bol. Ajouter le reste des ingrédients et bien mélanger.
Servir avec des petits légumes à tremper, ou comme une sauce en accompagnement d'un plat.

Buckwheat crepes filled with cavolo nero, mushrooms and goats cheese // Galettes de sarrasin fourrées au chou toscan, champignons et fromage de chèvre



Buckwheat crêpes or galettes are a delicious tradition coming from the beautiful Brittany region, in the north west of France. Traditionally made only with buckwheat flour, they have a particular flavour, slightly nutty, and are dark in colour. They are perfect served with savoury fillings, like cheese, ham or eggs. There are many recipes out there, some using a mix of wheat and buckwheat flour, with or without eggs, cooked in butter, or even better, with salted butter.


For the filling, it's simple : fried seasonal vegetables, and a creamy goats cheese white sauce. 
For those who don't know that veg' yet, let me introduce you to cavolo nero. Also called black kale, tuscan kale, black cabbage, it's for it's delicious long dark leaves that we like this member of the brassica family. It comes from Tuscany, in Italy, and is commonly used in many italian dishes like ribollita, a warming Tuscan soup made with vegetables, bread and beans.
If you're lucky and have a garden patch, I recommend you to grow it yourself, as it's a very easy vegetable to grow. In good conditions, it can go quite big, and you can pick the leaves as you need them, and the plant continues to grow.
For this recipe, I recommend using small leaves, or you can use bigger ones, but make sure you remove the hard centre core of the leaf (but keep it to make some vegetable stock or soup!). 
If you can't find any cavolo nero, you can use some curly kale, chard, spinach, or some young savoy cabbage leaves.


Les galettes de sarrasin, ces délicieuses galettes de blé noir bretonnes, sont traditionnellement faites uniquement avec de la farine de sarrasin, ce qui leur donne leur saveur particulière, et ont une belle couleur foncée. Elles sont parfaites avec des garnitures salées, comme le fromage, jambon ou des oeufs. Il existe de nombreuses recettes de galettes, certaines utilisent un mélange de farine de sarrasin et de blé, avec ou sans oeufs, cuites au beurre, ou encore mieux, au beurre salé.


Question garniture, c'est tout simple : des légumes de saison revenus a la poêle et une béchamel crémeuse au fromage de chèvre.
Pour ceux qui n'ont pas encore fait la connaissance de ce délicieux légume, laissez-moi vous présenter le cavolo nero. Aussi appelé kale de Toscane, kale noir, chou noir, ou chou de Toscane, c'est pour ses délicieuses longues feuilles vertes que l'on aime ce membre de la famillle des brassicacées/crucifères (autrement dit les choux quoi!). Il nous vient de Toscane, en Italie, où il est utilisé dans de nombreuses recettes, comme dans la ribollita, une délicieuse soupe Toscane faite de légumes, pain et haricots.


Si vous avez la chance d'avoir un jardin, je vous conseille vivement de vous essayer à la culture de ce légume. Il est très facile à cultiver, et quand il bénéficie de bonnes conditions (terre, météo), il peut devenir assez grand, et vous n'aurez qu'à cueillir les feuilles au fur et à mesure, et la plante continue de pousser.
Pour cette recette, je vous conseille d'utiliser de jeunes feuilles de chou, ou d'enlever le centre des feuilles qui serait un peu trop dur pour ce mode de cuisson (mais gardez le pour faire une soupe ou un bouillon de légumes!)
Si vous ne trouvez pas de de cavolo nero, utilisez du chou kale, des blettes, des épinards, ou de jeunes feuilles de chou frisé.


Ingredients
For the buckwheat crêpes
300g buckwheat flour
1 egg
500 ml water
1/2 tsp salt
some oil or butter or ghee, to cook the crepes

For the filling
2 handfuls of cavolo nero (tuscan kale)
5 fresh white mushrooms
1 shallot
2 cloves of garlic
1 tbsp ghee or olive oil
1/2 tsp fresh thyme
1 tbsp lemon juice
salt, pepper

For the white sauce
15 g butter
15 g flour
250 ml milk
pinch of nutmeg
30 g goats cheese

Prepare the buckwheat crêpes batter first, as it needs to rest in the fridge for minimum an hour. 
In a large bowl, mix the buckwheat flour and salt. Make a well in the centre, and add the water. Whisk slowly until getting a smooth batter. Add the egg and whisk again. Let the batter cool in the fridge for 1 or 2 hours.

Chop the shallot and garlic very finely. Heat the ghee or olive oil in a pan, and add the shallot, garlic, thyme, pepper and a pinch of salt. Fry on medium-low heat for 4 to 5 minutes. Meanwhile, chop  the cavolo Nero and mushrooms, then add them to the pan. Fry for 5 to 7 minutes, until the vegetables are cooked and tender. Add the lemon juice, and take the vegetables off the heat.

For the white sauce, melt the butter in a saucepan. Add the flour, and whisk for 1 minute over high heat. Add the milk and whisk continuously over medium heat for 5 minutes until the sauce is smooth and thickened. Add a pinch of nutmeg, then add the goats cheese and let it melt in the sauce. Take the sauce off the heat, and add the fried vegetables. Mix well and set aside to cool while you prepare the buckwheat crêpes.

Put a pan on high heat, and add some oil/butter/ghee. Pour a ladle of buckwheat batter in the hot pan, swirl it around to form a thin pancake/crêpe. Turn the heat to medium. Cook for.1 minute, before flipping, and cook for a further minute on the other side. Transfer the cooked crêpe to a plate, and repeat with the remaining batter. Add a little bit of oil/butter to the pan between each crepe, so it doesn't stick.
Fill each buckwheat crêpe with a tablespoon of the vegetable and white sauce mix, fold in a triangle, then reheat in a hot pan until golden and hot. Serve with a seasonal salad.


Ingrédients

Pour la pâte à galettes de sarrasin
300g de farine de Sarrasin
1 oeuf
500 ml d’eau
1/2 c.à.c de sel
huile ou de beurre ou de ghee, pour la cuisson

Pour la garniture
2 poignées de cavolo nero (chou toscan)
5 champignons de paris frais
1 échalote
2 gousses d’ail
1 c.à.s de ghee ou d’huile d’olive
1/2 c.à.c de thyme frais
1 c.à.s de jus de citron
sel, poivre

Pour la sauce béchamel
15 g de beurre
15 g de farine
250 ml de lait
une pincée de muscade
30 g de fromage de chèvre (bûche ou frais)

Commencer par préparer la pâte à galettes de Sarrasin, afin de la laisser reposer au frais au moins une heure. 
Dans un saladier, mélanger la farine de Sarrasin et le sel. Faire un puits au centre, et ajouter l’eau. Fouetter doucement pour obtenir une pâte lisse et homogène. Ajouter l’oeuf et fouetter à nouveau. Laisser la pâte reposer au frais pendant une à deux heures.

Émincer finement l’échalote et l’ail. Faire chauffer le ghee ou l’huile dans une poêle et y faire revenir l’échalote et l’ail, avec le thym, du poivre et un peu de sel, pendant 4 à 5 minutes. 
Émincer les champignons et le chou, et les ajouter à la poêle. Faire revenir pendant 5 à 7 minutes, jusqu’à ce que les légumes soient cuits et tendres. Ajouter le jus de citron, et éteindre le feu.

Pour la sauce béchamel, faire fondre le beurre dans une casserole. Y ajouter la farine, et mélanger au fouet pendant 1 minute. Ajouter le lait, et fouetter vigoureusement sur feu moyen pendant 5 minutes, jusqu’à obtenir une sauce lisse et homogène, et épaissie. Ajouter le fromage de chèvre, et le laisser fondre dans la sauce. Retirer du feu, et ajouter les légumes. Bien mélanger et laisser refroidir pendant la préparation des galettes.

Faire chauffer une poêle avec un peu de matière grasse. Y déposer une louche de pâte à galettes, faire tourner la poêle pour bien répartir la pâte et former une galette fine. Baisser le feu sur moyen. Laisser cuire 1 minute sur ce coté puis retourner la galette à l’aide d’une spatule, et cuire de l’autre côté pendant 1 minute. Déposer la galette sur une assiette et répéter jusqu'à épuisement de la pâte. Ajouter un peu de matière grasse à la poêle avant entre chaque galette. 

Garnir chaque galette d’une cuillère à soupe de farce aux légumes et béchamel, les fermer en triangle, puis les réchauffer à la poêle jusqu’à ce qu’elles soient dorées et bien chaudes. Servir avec une salade.


Wild garlic, feta and cashew bread // Cake à l'ail des ours, feta et noix de cajou


If you are one of the lucky ones who can still get hold of some of that delicious wild plant, wild garlic, get baking and make this simple savoury quick bread. The recipe can, of course, be adapted to whatever is on season, so feel free to replace wild garlic with some fresh spinach, fresh seasonal herbs (basil, parsley, chives), or some kale! Get your loaf tins out!


Si vous êtes parmi les chanceux à encore pouvoir mettre la main sur cette délicieuse plante sauvage qu'est l'ail d'ours, je vous invite à réaliser ce cake salé tout simple. La recette peut bien sûr être adaptée, et être réalisée avec des feuilles d'épinards frais, des herbes fraiches de saison (persil, basilic, ciboulette...), ou pourquoi pas du chou kale! A vos moules (à cake) !


Ingredients
200g flour
1 tsp baking powder
1/2 tsp baking soda
1/2 tsp salt
1/2 tsp Espelette chili (or other chili flakes)
2 eggs
150 ml milk
3 tbsp oil ( you can use olive, sunflower, rapeseed/canola)
50 g feta, crumbled
40g parmesan, grated
40 cashews, roughly chopped
40 g wild garlic, finely chopped

Preheat the oven to 180°C. Line a loaf tin with baking paper, or grease it with a little bit of oil.
In a bowl, whisk the eggs, then add the milk and oil, add the flour, baking powder, baking soda, salt and Espelette chili, then mix until getting a smooth batter. With a spatula, fold in the chopped wild garlic (or herbs/spinach/kale if using) , chopped cashews, grated parmesan and crumbled feta. Pour the batter in the prepared loaf tin, and bake for about 40 to 45 minutes, until a toothpick inserted in the middle of the bread comes out clear and dry. Let the quick bread cool in the tin. This savoury bread will keep for 2 days, wrapped in an airtight container, and can also be frozen.



Ingrédients
200 g de farine
1 c.à.c de levure chimique
1/2 c.à.c de bicarbonate
1/2 c.à.c de sel
1/2 c.à.c de piment d'Espelette
2 œufs
150ml de lait
3 c.à.s d'huile (olive, tournesol ou colza)
50 de feta, émiettée
40 de parmesan, rapé
40 g de noix de cajou, hachées grossièrement
40 g d'ail des ours, finement ciselé

Préchauffer le four à 180°C et chemiser un moule à cake de papier sulfurisé.
Dans un saladier, fouetter les oeufs avec le lait et l'huile. Y ajouter la farine, la levure, le bicarbonate, le sel et le piment d'Espelette. Bien mélanger pour obtenir une pâte homogène. A la spatule, incorporer la feta, le parmesan, les noix de cajou et l'ail des ours.
Verser la pâte dans le moule et enfourner pour 40 Minutes environ. Laisser refroidir dans le moule puis démouler et servir. ce cake se conservera 2 jours, emballé dans un contenant hermétique, et peut aussi se congeler.



Nettle and walnut pesto, and a foraging lesson // Pesto aux orties et aux noix, et une petite leçon de cueillette



What? You've never eaten nettles before? You have to give it a try asap!
Stinging nettles are usually bringing us back to our childhood; that horrible sting on your knees or arms when you're running around the fields or forest. My little nephew is only 4 years old, but he already knows what a stinging nettle looks like.
What a lot of people don't know about stinging nettles though, is that they are perfectly edible! And more, they're also delicious!!

Foraging tips
Now, foraging for nettles and preparing them does require a little bit of knowledge, that in the end, is mostly common sense. First of all, pick them at the right time! Nettles are usually around most of the year; though they are at their best (for their culinary use) in Spring, when the leaves are young, fresh and tender. Choose  the youngest plants you find; and only pick the top leaves.
Also, remember to protect yourself! We'll never say it enough, stinging nettles do sting! Though if you know the plant well, you'll know that the sting is only on the top of the leaves, so you could potentially pick them without gloves if you are very carefull and remember to only grab them from the bottom (which my dad does, but I'm not that keen on the bare hands technique yet). So don't foreget to put some gardening gloves on; as well as a long sleeve top.

For those who are new to foraging; remember the Number 1 rule : only pick what you know! To help, do some research online, or use books to help recognising plants and other wild foods. Be 100% sure that you pick the right thing (especially true for mushrooms!), if you want to avoid sickness or just horrible flavour in your dish!

Stinging nettle is an easy one to recognise (if you're still unsure, just stick your hand in there and you'll know!), and you can pretty much find it anywhere. This may sound obvious, but try to avoid polluted areas for your foraging, like the side of a busy road or a field next to a factory. You just want the purest wild foods you can get!

 

How to prepare and cook stinging nettles?
Use scissors to cut the top of the plants, and place them in a basket.
Try to use your foraged wild plants as soon as possible (within a day or two) so it's fresh. Keep your gloves on and pick all the leaves off the stem of the nettles. Clean the nettles in a bath of cold water, (some people add a splash of vinegar to the water; which is supposed to clean and disinfect the leaves better) and leave to soak for a few minutes.Drain well, and the leaves are ready to use. Once cleaned, the leaves should have lost their sting, but if you're still a bit worried; just use kitchen gloves to touch them.

There are many different uses to nettle in cooking : dried, it can be served as a delicious tea; you can also make a delicious soup (my favourite, I'll try to share the recipe soon!); or incorporated to other recipes in place or along with other greens such as spinach.
This is the first time I prepare a pesto with nettle, and I just don't understand why I waited so long! It's really  delicious, and the nettle goes really well wth the walnuts. Use this pesto as your would use your usual basil one, in pasta, in salads, spread on bread...


Quoi? Vous n'avez jamais mangé d'orties? Ajoutez ça à votre liste de choses à faire au plus vite!!
Les orties, ça nous évoque plutôt les souvenirs d'enfance, ces picôtements aux genous ou aux bras lors d'une balade dans les champs ou en forêt. Mon petit neveu n'a que  ans, mais je peux vous sidre qu'il sait déjà les reconnaitre, les orties.
Ce que beaucoup ignorent à propos des orties, c'est qu'elles sont tout à fait comestibles, et délicieuses qui plus est!

Conseils de cueillette
Bon, il faut avouer que la cueillette et la préparation des orties requiert un minimum de savoir, qui en fait, s'avère plutôt être du bon sens. Première règle,ramassez-les à la bonne époque! Les orties sont là presque toutes l'année, mais ne sont que bonnes à consommer au printemps, quand les feuilles sont fraiches, jeunes et tendres.  Choisissez les plants les plus jeunes, et ne ramassez que les feuilles les plus hautes.
Aussi, protégez-vous! On ne le dira jamais assz, les orties, ça pique! Bien que, si on s'y connait un peu, il n'y a en réalité que le dessus des feuilles qui pique! Donc si vous vous sentez aventureux et courageux, vous pouvez les cueillir sans gants, en faisant bien attention de les prendre par le bas (mon papa est assez adepte de cette technique, mais j'avoue ne pas être si courageuse). N'oubliez donc pas vos gants de jardin et un haut a  manches longues.

Pour ceux qui se mettent  à la cueillette sauvage, n'oubliez jamais la règle numéro 1 : ne ramassez que ce que vous connaissez! Pour vous aidez à différencier le bon du mauvais, utilisez des livres, ou faites de recherches en ligne. Soyez sûr-e-s à 100% de cueillir la bonne plante (et encore plus vrai pour les champignons!), histoire d'éviter tout effet secondaire déplaisant, maladie, et bien sûr un goût dégoutant!

Les orties sont faciles à reconnaitre (au pire, mettez-y une main et vous le saurez), et elle est facile à trouver un peu partout. Cette recommandation peu paraitre évidente, mais essayez d'éviter les zones polluées pour cueillir vos plantes sauvages, comme les bords de routes  ou près d'une usine. Quand on mange sauvage, on veut du naturel!

Comment réparer et cuisiner les orties?
Utilisez des ciseaux pour couper le haut de la plante, et mettez les orties dans un panier.
Utilisez vos plantes sauvages aussi rapidement que possible (dans les 2 jours suivant la cueillette) pou un  maximum de fraicheur.
Gardez vos gants, et enlevez les feuilles des tiges. Lavez-les dans un grand bain d'eau froide  (certaines personnes y ajoutent une  touche de vinaigre pour se débarasser de toutes les impuretés) et laissez tremper quelques minutes. Bien égoutter, et vos orties sont prêtes à être utilisées. Une fois lavées, les orties ne devraient plus piquer, mais si vous êtes toujours un peu méfiant mettez des gants pour les manipuler.

Il existe de nombreuses façons d'utiliser les orties en cuisine  / séchée, elle est délicieuse en infusion, vous pouvez aussi en faire une soupe succulente (ma préférée, j'essaierai de partager ma recette sur le blog tout bientôt!), ou vous pouvez l'incorporer dans d'autres recettes à la place de légumes verts comme les épinards.
C'est la première fois que je fais du pesto avec les orties, et je me demande pourquoi j'ai attendu si longtemps!  C'est délicieux et le gout des orties se marie très bien avec les noix. Utilisez ce pesto comme un pesto traditionnel au basilic, mettez le dans les pâtes, salades, étalé sur du pain...


Ingredients
2 big handfuls of cleaned and drained nettle leaves
100 ml olive oil
2 tbsp walnuts
2 garlic cloves (use fresh garlic when it's in season!)
salt, pepper to taste

Place all the ingredients of a powerful blender or food processor ( you can also, use a stick blender, but you will have to roughly chop the nettle leaves before hand to help the process).
Blend until smooth; stopping the blender or processor every now and then to give it a stir. Add more olive oil if needed, adjust the seasoning, and transfer the pesto in a clean jar. Cover with a little bit of olive oil, and keep in the fridge. Use within two weeks.


Ingrédients
2 grosse poignées de feuilles d'ortie lavées et essorées
100 ml d'huile d'olive
2 c.a.s de noix
2 gousses d'ail (utiliser de l'ail frais quand c'est la saison!)
sel, poivre au gout

Mettre tous les ingrédients dans le bol d'un robot de cuisine ou d'un blender (voius pouvez aussi les mettre dans un saladier et utiliser un mixeur plongeant, mais je vous conseille de bien hacher les feuilles avant pour que ca soit plus facile).
Mixer jusqu'à obtenir un pesto homogène, en arrêtant le robot de temps en temps et en mélangeant. Ajouter plus d'huile d'olive si nécessaire, et rectifier l'assaisonnement en sel et en poivre. Transférer le pesto dans un bocal propre, couvrir d'un peu d'huile d'olive, et conserver au frais. Le pesto se conservera bien au frais pendant environ 2 semaines.