Cherry tomato tarte tatin // Tarte tatin de tomates cerises




A recipe that smells just like Summer, simple, and that heroes delicious tomatoes, paired with their best allies : mustard and herbs.



A classic on french tables throughout Summer, the tomato and mustard tart is beloved by most people (if not all). The idea is very simple, a good shortcrust pastry (or puff pastry for some recipes), brushed with a thin layer of mustard, then topped with slices of tomatoes, seasoned with a good sprinkle of herbes de Provence. A meal that really doesn't take long to make, is super cheap, and simply tastes delicious, served with a beautiful seasonal salad.



It is this very popular recipe that I've wanted to recreate today, in an upside down version!
We all know the famous tarte tatin made with apples, caramelised and mouthwatering, but it totally possible to use the same technique to make a savoury version of the tart!


I caramelised the cherry tomatoes (which I chose of different colours for the good looks!), with a touch of honey, thyme and balsamic vinegar, then put them in a tray, before covering them with homemade shortcrust pastry that I previously brushed with mustard. And in the oven it goes! The tart therefore cooks upside down,and the tomatoes continue to caramelise in the oven, while the pastry becomes crispy and golden. When it comes out of the oven, you simply turn the tart upside down on a plate, and sprinkle with fresh basil.


Une recette qui sent bon l'été, simple, et qui fait honneur aux délicieuses tomates, mariées à leurs meilleurs alliés : la moutarde et les herbes.
Un classique des tables françaises en été, la tarte à la moutarde est adorée de tous. Le principe est simple, une bonne pâte brisée (ou feuilletée selon les recettes) garnie d'une fine couche de moutarde et de tranches de tomates, assaisonnées d'une bonne pincée d'herbes de Provence. Un repas qui ne prend pas beaucoup de temps à préparer, pas cher, et délicieux, servi avec une belle salade de saison. 



C'est cette recette populaire que j'ai décidé de revoir aujourd'hui, dans une version tatin! On connait tous la tarte tatin aux pommes, caramélisée et gourmande, mais il est tout à fait possible d'utiliser le même concept pour une version tarte salée! 

J'ai donc caramélisé les tomates cerises (que j'ai choisi de différentes couleurs, pour le côté esthétique), avec une touche de thym, de miel et de balsamique, avant de les déposer dans un plat, et de les recouvrir d'une pâte brisée maison, sur laquelle j'ai pris soin d'étaler une fine couche de moutarde. Et hop au four! La tarte cuit donc à l'envers, et les tomates continuent de caraméliser au four pendant que la pâte devient croustillante et dorée. À la sortie du four, il suffit de retourner la tarte sur une assiette et de la garnir de basilic frais.


Tip : make it plant based by using an olive oil pastry or other plant based pastry of your choice, and replace the honey by maple syrup or sugar.

Ingredients
1 short crust or puff pastry (check my favourite recipes here)
300 g cherry tomatoes
2 tbsp olive oil
2 tbsp honey
1 tbsp balsamic vinegar
1 tsp fresh thyme
salt, pepper
1 tbsp wholegrain mustard
a few leaves of fresh basil

Preheat the oven to 200°C.
Cut the tomatoes in half, on their width. Heat the olive oil in a pan, and put the tomatoes in, rounded side down. Drizzle the honey and sprinkle with the fresh thyme, and cook for 5 minutes at medium-high heat, until the tomatoes start to caramelise and turn golden. No need to stir, just give the pan a little swirl every now and then sot the tomatoes don't stick to the pan. Add the balsamic vinegar to deglaze the pan, season with a bit of salt and pepper. Cook the tomatoes for another 3 minutes, then remove from the heat.
Cut a circle of baking paper, and put it in the tart mould. Transfer the caramelised tomatoes to the tart mould, and spread them evenly on top of the baking paper, rounded side down, and drizzle with any remaining cooking juices.
Roll the pastry down, and cut a circle, just a bit larger than the size of the tart mould. Spread the mustard on the pastry, then lay it, mustard side down, on top of the tomatoes. Cut a little hole in the middle of the pastry, then transfer to the oven and bake for 30 minutes, until the pastry is cooked through and golden.
Remove the tart from the oven, and turn it upside down on a plate. Sprinkle with teared leaves of fresh basil, and serve hot or warm.



Conseil : Vous pouvez faire cette tarte en version végétale en utilisant une pâte à l'huile d'olive, ou autre pâte végétalienne de votre choix, et en remplaçant le miel par du sirop d'érable ou du sucre.

Ingrédients
1 pâte brisée ou feuilletée (mes recettes préférées par ici)
300 g de tomates cerises
2 c.à.s d'huile d'olive
2 c.à.s de miel
1 c.à.s de vinaigre balsamique
1 c.à.c de thym frais
sel, poivre
1 c.à.s de moutarde à l'ancienne
quelques feuilles de basilic frais

Préchauffer le four à 200°C.
Couper les tomates cerises en deux, dans leur largeur. Faire chauffer l'huile d'olive dans une poêle, et y déposer les tomates cerises, côté bombé en contact avec la poêle. Arroser de miel, parsemer de thym, et laisser cuire pendant 5 minutes à feu moyen-fort jusqu'à ce que les tomates commencent à dorer et caraméliser. Il n'est pas nécessaire de mélanger à la cuillère, il suffit de tourner légèrement la poêle pour éviter que les tomates n'accrochent. Ajouter le vinaigre balsamique pour déglacer, et assaisonner de sel et poivre. Cuire les tomates encore 3 minutes, puis retirer du feu.
Découper un cercle de papier sulfurisé, et le déposer au fond d'un moule à tarte. Y déposer les tomates cerises caramélisées, toujours côté bombé vers le bas. Les disposer de façon uniforme sur le plat, en les arrosant éventuellement de leurs jus de cuisson restant.
Étaler la pâte brisée ou feuilletée, et y couper un cercle à peine plus grand que la taille du moule à tarte choisi. Étaler la moutarde sur la pâte, puis déposer le cercle de pâte, côté moutarde sur les tomates cerises. Entailler un petit trou au centre de la pâte avec un couteau, puis enfourner pendant 30 minutes, jusqu'à ce que la pâte soit bien cuite et dorée.
Sortir la tarte du four et la retourner sur une assiette. Parsemer de basilic frais, et servir chaud ou tiède.

Tarts and quiches essential : how to make good pastry // L'essentiel des tartes et quiches : comment réussir la pâte




In this post, you will find a few of my favourite recipes for pastry, ranging from my usual go-to's that never (ever) fail, to a few creative ones that will make your tart or quiche a bit different.
But first, a few tips and tricks to make sure your pastry is perfect!

Make sure your ingredients are at the right temperature : in some recipes, cold butter or iced water are recommended, in some other recipes, it's ideal to have these at room temperature.. You might want to skip this detail, but beware that the temperature of these ingredients is crucial to the texture of the pastry (for example, cold butter used in pastry will help get a flaky texture, as bits of butter will remain here and here through the pastry)

- Resting is key (most of the time) : unless you are in a real rush to get dinner on the table, you should always rest your pastry for at least 30 minutes (but that's what I go for, I know some people who never do it and are ok with the results). This resting time helps the pastry to relax (so it doesn't retract when baking), therefore helping getting a tender and flaky perfect pastry every time. 30 minutes is a minimum, but you can easily make pastry a day in advance and leave it to rest for while in the fridge. Just make sure you get it out of the fridge a little ahead so it's easier to roll. Usually, I rest my pastry in the fridge just after making it, then for a little time as well after rolling it, when it's in the mould.

- Add liquids gradually : ingredients can be different from one brand to another, and from one location to the other. For example, the absorption capacity of flour might be different, or the water content of your butter. In pastry, it is then very crucial to get the right consistency, by adding your liquids (usually water) little by little, until the pastry comes together smoothly, is not too dry, but is not too wet (it shouldn't stick to your fingers). Trust your instincts!

- Having trouble rolling it? It might either be too dry or hard, or maybe it's sticking because your kitchen is too hot. Don't worry, there's a few tricks that might help : place your pastry between two silicone mats, or two sheets of baking paper. It should therefore be easier to roll, as it won't stick to your table or rolling pin. Always have a little bit of flour on the side of your rolling station, ready to be sprinkled on the pastry to help rolling and prevent sticking (use sparingly though, as too much flour might have an impact on the consistency of your pastry!)

- Don't have a rolling pin? Use a glass bottle! For a long  time I cooked in  kitchens with very little equipment, and managed to roll perfect pastry with a glass wine or vinegar bottle. It works wonders!

- Don't feel like getting your hands dirty and want to be super quick in making pastry? You can use a food processor to make many pastry recipes : it's quick and easy, and saves a bit of mess. I advise you to use the "pulse" function on your food processor, as it's important not to work the pastry too much, as it would impact its texture.

Double (or triple!) the recipe and freeze it for later use! Indeed, most pastry recipes freeze really well, which makes it easy to make a big batch, divide, wrap and freeze, so you have ready made pastry on hand whenever you need one, without having to go through all the pastry making again. Simply flatten the pastry into a square or circle, wrap it really well, and freeze. It should keep for 1 or 2 months without any problems. To defrost, simply transfer the pastry to the fridge the night before or at least 6 hours before you're planning to use it.

- Be creative! While a basic buttery pastry is really delicious, some recipes might allow for some creative touch, to balance out the flavours of the whole tart or quiche, and adding a little extra personal touch to it. For savoury versions, I like to add herbs (fresh rosemary, dried herbes de Provence, dried wild garlic...) or spices (paprika, crushed cumin, chili flakes...), or a bit of crunch with seeds (poppy, sesame, chia) and crushed or powdered nuts (walnuts, almonds, hazelnuts...). In sweet versions, a touch of cinnamon, cardamom, vanilla, or nuts can make for a truly delicious and original dessert.



Basic short crust pastry (pâte brisée)

This pastry is great for basic quiche, savoury tarts, but can also be used in sweet recipes, like fruit tarts. I have used this recipe for as long as I can remember, based on an old book that's been in my parents kitchen for decades, Recettes de nos grands-mères du Sundgau, written by Suzanne Roth.

250 g plain flour
125 g butter, at room temperature
50 to 60 ml water (add gradually, you may not need it all)
pinch of salt

For a sweet version, add a tablespoon of sugar (vanilla sugar is great for fruity tarts!)

Mix the flour and salt (and sugar, if using) in a large bowl. Add the butter cut into cubes, and rub in the flour until it becomes sandy. Add the water, little by little, mixing until it forms a smooth ball of dough.
Wrap the pastry (cling film or beewrap, or put in an airtight box), and place in the fridge for 30 minutes before rolling it.


Olive oil and sesame pastry
A great recipe inspired by Clothidle Dussolier, from Chocolate and Zucchini.

Great for savoury tarts and quiches.

Find the recipe here!
You can replace the sesame seeds by poppy seeds, or add in some herbs and spices!

Parmesan and olive oil pastry

A very easy, 4 ingredients recipe for a crusty pastry with lots of flavour from salty umami parmigiano regiano cheese. Find out how to make it in this post.

Rough puff, or quick flaky pastry

And another amazing recipe from Clothilde Dussolier, who explains in this post, step by step, how to make this lovely flaky pastry in no time, and with very little effort.

I've used it in my recipe for harissa roasted vegetables and goats cheese quiche, definitely recommend trying this pastry recipe, which also freezes really well. It will become a favourite for many recipes, sweet or savoury!

Wholemeal pastry

Using wholemeal flour gives extra flavour, and nutrition to your dish. You can obviously use whole wheat flour here, but spelt is also a very good choice!


225g wholemeal flour
70g butter
1 egg
pinch salt
2 tbsp cold water


Put all the flour, salt and butter in the food processor and whiz until it ressembles bread crumbs. Add the egg and water and process until it forms a ball of dough.
On a floured surface, or on a silicone mat, roll the pastry into a big circle, a bit larger than your tart tin. transfer the pastry to the tart tin, pressing the pastry around the sides, and removing the excess from the top. Place in the fridge for 30 minutes, while your prepare the filling.


Nutty sweet pastry
For your sweet tarts, you can also use a sweet pastry, to which you can add your favourite nuts, turned into a fine powder : pistachios, almonds, hazelnuts, walnuts, pecans...
Here's an example with a pistachio pastry in this strawberry tart.




Dans cet article, vous trouverez quelques unes de mes recettes préférées de pâtes à tarte, allant de mes classiques que je fais souvent et qui ne ratent jamais, à des recettes un peu originales et qui donneront un petit plus à vos tartes et quiches.
Mais d'abord, quelques conseils pour bien réussir vos pâtes :

- Assurez vous que vos ingrédients soient à la bonne température : dans certaines recettes, on recommande d'utiliser du beurre froid et de l'eau glacée, alors que dans d'autres recettes, il est mieux de prendre du beurre à température ambiante. Vous seriez peut-être tenté.e de passer ce détail, mais sachez que la température de ces ingrédients est cruciale pour la texture finale de la pâte (par exemple, l'utilisation du beurre froid permettra une texture plus friable, puisque des petits bouts de beurre resteront à travers la pâte, produisant un léger feuilletage)

- Le repos, c'est la clé du succès (la plupart du temps) : à moins que vous ne soyez super pressé.e par le temps, il est recommandé de toujours laisser la pâte reposer au moins 30 minutes au frais (c'est ce que je fais toujours, mais je connais aussi des personnes qui ne le font pas, et ne sont as plus tracassées que ça par les résultats). Ce temps de repos permet en effet à la pâte de se relaxer (afin qu'elle ne se rétracte pas à la cuisson), aidant ainsi à l'obtention d'une pâte moelleuse et croustillante. 30 minutes étant un minimum, il est tout à fait possible de faire sa pâte plusieurs heures voire un jour à l'avance et la laisser reposer au frais. Il suffira de la sortir un petit temps avant de l'étaler. Le plus souvent, je laisse ma pâte reposer juste après l'avoir mélangée, puis une seconde fois après l'avoir étalée et foncée dans le moule.

- Ajoutez les liquides petit à petit : les ingrédients pouvant changer d'une marque à l'autre et d'un endroit à l'autre, certaines recettes auront besoin, dans votre cuisine, de plus ou moins de liquide. Par exemple, la capacité d'absorption de la farine peut être différente, ou la quantité d'eau dans le beurre utilisé. Quand on fait une pâte à tarte, il est essentiel d'obtenir la bonne consistance pour qu'elle cuise bien, il faut donc ajouter les liquides (le plus souvent de l'eau), petit à petit, jusqu'à ce que la pâte forme une masse homogène, pas trop sèche ni trop humide, et qui ne colle pas aux doigts. Suivez votre instinct!

- Vous rencontrez des difficultés à étaler votre pâte? Peut-être qu'elle est trop sèche et friable, ou peut-être qu'elle colle un peu car il faut chaud dans votre cuisine. Pas de panique, ces quelques conseils pourront vous être utiles : mettre la pâte entre deux tapis en silicone ou deux feuilles de papier sulfurisé, afin de faciliter l'action du rouleau, auquel la pâte ne collera pas. Garder un peu de farine sur le plan de travail, afin de saupoudrer finement sous et sur la pâte (et le rouleau) si nécessaire (attention à ne pas ajouter trop de farine, ce qui pourrait changer la consistance de la pâte)

- Pas de rouleau à la maison? Pas de problème, une bouteille en verre fera l'affaire! Pendant longtemps j'ai cuisiné dans des cuisines pas super équipées, et j'ai toujours réussi à étaler mes pâtes facilement avec une bouteille de vin ou de vinaigre.

- Pas franchement envie de vous salir les mains et préférez une technique super rapide pour faire votre pâte maison? Vous pouvez utiliser un robot de cuisine pour faire de nombreuses recettes de pâtes, en évitant de mettre la pagaille dans la cuisine, si vous préférez cette solution. Je vous conseille d'utiliser la fonction "pulvériser" de votre robot, afin de ne pas trop travailler la pâte, ce qui nuirait à sa texture.

- Doublez (ou triplez!) la recette et congelez la pour plus tard! En effet, la plupart des recettes se prêtent très bien à la congélation, il est donc facile d'en préparer une grande quantité, de la diviser, de l'emballer et de la congeler, afin d'avoir une pâte toute prête sous la main quand l'envie de faire une tarte ou une quiche vous prend, sans avoir à "remettre la main à la pâte". Il vous suffit donc de former un carré ou cercle de pâte assez plat, de l'emballer hermétiquement, et de la congeler. Elle se gardera très bien pendant 1 ou 2 mois. Pour décongeler, il suffit de sortir la pâte la veille ou au moins 6 heures avant de l'utiliser.

- Soyez créati.f.ve.s! Bien qu'une bonne pâte traditionnelle au beurre soit délicieuse, certaines recettes invitent à apporter une petite touche créative, afin d'équilibrer les saveurs de la tarte ou de la quiche, et d'y ajouter une note personnelle et originale. Pour les tartes et quiches salées, j'aime ajouter des herbes (romarin frais, herbes de Provence séchées, ail des ours séché..) ou des épices (paprika, cumin, piment...), ou un peu de croquant avec des graines (pavot, sésame, chia) et des oléagineux  écrasés ou en poudre (noix, amandes, noisettes...). Dans les préparations sucrées, une touche de cannelle, de cardamome, de vanille ou d'oléagineux peuvent transformer une simple tarte en un dessert délicieux et original.


La pâte brisée de base

Cette pâte brisée est parfaite pour une quiche, des tartes salées, mais peut bien sur aussi être utilisée pour des recettes sucrées, comme les tartes aux fruits. J'utilise cette recette depuis toujours, et elle vient d'un livre qui a sa place dans la cuisine de mes parents depuis des décennies, Les Recettes de nos grand-mères du Sundgau, écrit par Suzanne Roth.

250 g de farine

125 g de beurre à température ambiante
50 à 60 ml d'eau
pincée de sel

Pour une version sucrée, ajouter une cuillère de sucre (du sucre vanillé est idéal pour les tartes aux fruits!)


Mélanger la farine et le sel dans un saladier. Ajouter le beurre coupé en dés et frotter le mélange entre les mains jusqu'à ce qu'il devienne sableux. Ajouter l'eau petit à petit, en mélangeant bien, jusqu'à pouvoir former une boule de pâte homogène.
Emballer hermétiquement (dans un film plastique ou un beewrap, ou une boite hermétique) et placer au frais 30 minutes avant d'étaler.

Pâte à l'huile d'olive et au sésame
Une super recette inspirée par Clothilde Dussolier, de Chocolate and Zucchini.
Parfait pour les tartes salées et quiches.

Retrouvez la recette ici!
Vous pouvez remplacer le sésame par du pavot, ou ajouter des herbes ou épices!

Pâte au parmesan et à l'huile d'olive

Une pâte simplissime, composée de 4 ingrédients, pour une pâte croustillante et savoureuse, grâce au parmesan et son côté salé et umami. Retrouvez la recette dans cet article.

La pâte feuilletée rapide

Une autre recette de Clothilde Dussolier, expliquée en pas à pas dans cet article, qui donne une pâte délicatement feuilletée et légère, en un rien de temps et avec un minimum d'effort.

J'ai utilisé cette recette pour ma quiche aux légumes rôtis à la harissa et au fromage de chèvre, et je vous recommande vraiment d'essayer (surtout si vous êtes un peu réticent.e.s à l'idée de faire une pâte feuilletée traditionnelle). De plus, elle se congèle très bien, et je vous assure qu'elle deviendra une de vos recettes préférées, tant en salé qu'en sucré!

La pâte complète

Utiliser une farine complète apporte goût et davantage de nutriments à votre plat. Vous pouvez bien sûr opter pour une farine de blé complète, ou une farine d'épeautre, très savoureuse!

225 g de farine complète
70 g de beurre, 1 oeuf
une pincée de sel
2 c.à.s d'eau froide


Mettre la farine, le sel et le beurre dans le bol d'un robot de cuisine et mélanger jusqu'à former une pâte sableuse. Ajouter  l'oeuf et l'eau et continuer de mélanger pour former une boule de pâte.
Étaler la pâte sur un plan de travail fariné, pour former un cercle un peu plus grand que votre moule à tarte. Transférer la pâte dans le moule, et foncer les bords. Déposer la pâte au réfrigérateur pendant 30 minutes, pendant la préparation de la garniture.


Pâte sablée aux oléagineux

Pour les tartes sucrées, une pâte sablée est parfaite, et vous pouvez y ajouter vos oléagineux préférés, en les transformant en poudre fine à incorporer à la pâte : pistaches, amandes, noisettes, noix, noix de pécan...



Strawberry and elderflower cheesecake // Cheesecake aux fraises et fleurs de sureau



Celebrating Spring (and the beginning of Summer), its fruity juicy berries, and its fragrant edible flowers, in a simple, yet elegant desert.



If you have never made a cheesecake before, don't be afraid, it's actually quite simple. I've made my first cheesecake just a couple of years ago, with the recipe and recommendations of a chef friend who was serving a mean cheesecake in the restaurant of the wilderness resort I worked at in Canada.
Since then, I've made it a few times (I would make it more often, but a cheesecake is a very rich dessert, and let's be honest, you can't possibly eat it too often!), playing around with different flavour combinations around this basic recipe.
Most cheesecake recipes are made with a crushed biscuit base, mixed with butter. I've decided to go for a mix of oats, nuts and seeds, which have been toasted to develop their flavours, mixed in with browned butter and muscovado sugar : it makes a delicious flavourful crust.
As for the cheese mix, I didn't sweeten it too much : I've used elderflower cordial (homemade, but shop bought will do too), which brings in sugar and a floral touch, and a tiny touch of white sugar. A personal choice here, as I don't particularly like over-sweetened desserts, I find that the crust and coulis, as well as the fresh strawberries, bring in enough sweetness to the cheesecake. Feel free to add more if you think it needs it.

A very important note on the cheese mix step : do not over whisk, as this would bring to much air to the mix, risking a change of texture while it bakes, or the cake to crack.

It is also essential to let the cheesecake rest in the fridge for 4 hours minimum, a day at best, before serving.



On célèbre le printemps (et le début de l'été), ses petits fruits juteux, et ses fleurs comestibles parfumées, dans un dessert simple et élégant.



Si vous n'avez jamais fait de cheesecake, pas de panique, c'est en réalité plutôt simple. J'ai fait mon premier cheesecake il y a environ deux ans, en suivant la recette et les recommandations d'un ami chef, qui servait un cheesecake du tonnerre dans le restaurant du village "séjours nature" dans lequel je travaillais au Canada. 
Depuis, j'en ai fait quelques fois (j'aimerais bien en faire plus souvent, mais faut l'avouer, vu la richesse de ce dessert, on peut pas vraiment en manger toutes les semaines), en jouant avec différentes saveurs, autour de cette recette de base.
La plupart des recettes de cheesecake proposent une base de biscuits écrasés et mélangés avec du beurre. J'ai décidé de plutôt utiliser un mélange de flocons d'avoine, de noix, amandes et graines de tournesol, que j'ai torréfiés, puis mélangés à du beurre noisette et du sucre muscovado : ce bon mélange donne une base pleine de saveurs.
En ce qui concerne le mélange au fromage (typiquement du fromage à la crème, ou fromage frais à tartiner, j'ai préféré ne pas trop le sucrer : j'ai utilisé du sirop de fleurs de sureau (maison, mais une version achetée marchera aussi), qui apporte autant sucre que douce saveur florale, et une légère touche de sucre blanc. Un choix personnel, parce que je n'aime pas les desserts trop sucrés, et je trouve que la base biscuitée, le coulis, et les fruits frais en garniture, apportent juste assez de sucre au gâteau. Vous pouvez bien sûr ajouter un peu plus de sucre ou de miel si vous le voulez plus sucré.

Élément important dans la réalisation du mélange au fromage : ne pas trop fouetter, ce qui incorporerait trop d'air dans l'appareil, risquant ainsi un changement de texture à la cuisson, ou le "craquage" du cheesecake.

Il est essentiel de laisser le cheesecake reposer au réfrigérateur pendant au moins 4 heures, au mieux une journée, avant de le servir.



Ingredients


For the crust :
50 g oats
50g walnuts
25 g almonds
25 g sunflower seeds
40 g muscovado sugar
50 g butter
pinch of salt

For the cheese mix :
400g cream cheese, at room temperature
100 g elderflower cordial
20 g sugar
200g yogurt, Greek style (or plain yogurt, strained for an hour to get rid of some of the whey, which you should save for another recipe!)
3 eggs

For the strawberry coulis :
100 g strawberries
1 tbsp elderflower cordial

To decorate :
50 g strawberries, sliced
2 tsp fresh elderflowers


Turn the oven on to 180°C. 
Put the oats in a baking tray, and the walnuts, almonds and sunflower seeds in another. Put both trays in the oven, and toast the oats and nuts for about 6 to 8 minutes, shaking the pans every now and then, so everything toasts evenly. Keep a close eye on them, as they can quickly go from nicely toasted and golden to burnt. Remove from the oven when the nuts and oats have a nice golden colour and smell aromatic : having them on separate trays allows you to remove one or the other if they don’t toast at the same speed. Set aside to cool.
Put the butter in a small saucepan, let it melt, then cook a little further, for about 4 minutes, until the butter bubbles, and slowly turns golden, and smells nutty. Same as for the toasting nuts, browning butter is a process you need to do carefully : the butter can burn very quickly. Set aside to cool slightly.
Transfer the cooled walnuts, almonds, sunflower seeds and oats to a blender of food processor, and pulse a few times, until the mixture has a crumbly texture. Transfer to a bowl, add the muscovado sugar, brown butter, salt and mix well.
Press this crust mix in the bottom of a springform pan, going up a bit around the edges.
Put the pan in the fridge to set while you prepare the cheesecake filling.

Turn the oven temperature down to 120°C.
Put the 100 g of strawberries in a blender, along with a tablespoon of elderflower cordial and blend until smooth. Pass the puree through a sieve to get rid of any seeds. Transfer to a jar or container. You will need some before baking the cheesecake, store the rest in the fridge until serving.

Put the cream cheese and yogurt in a large bowl, and whisk with an electric hand whisk or stand mixer, until creamy and airy. Add the elderflower cordial and sugar and whisk. Incorporate the eggs, one by one. Do not whisk the filling too much, so you don’t get too many air bubbles in.
Remove the crust from the fridge, and pour the cream cheese mixture on top. Drizzle a few spots of the berry puree on top, and swirl it in the cheesecake filling with the tip of a sharp knife or a toothpick. Put the cheesecake in the oven, and bake for 45 to 55 minutes, until the cheesecake is just set. Let it cool completely, then rest in the fridge for 3 to 4 hours before serving.
Serve the cheesecake topped with more berry puree, fresh strawberries and a sprinkle of elderflowers.


Ingrédients

Pour la base du gâteau :
50 g de flocons d’avoine
50 g de noix
25 g d’amandes
25 g de graines de tournesol
40 g de sucre muscovado (sucre complet)
50 g de beurre
une pincée de sel

Pour la garniture au fromage à la crème :
400 g de fromage à la crème, “cream cheese” (type St Morêt/Philadelphia)
200 g de yaourt, type à la grecque (ou yaourt nature égoutté dans une étamine pendant une heure pour se débarrasser d’une partie du petit lait, que l’on garde pour une autre recette!)
100 g de sirop de fleurs de sureau
20 g de sucre
3 oeufs

Pour le coulis de fraises :
100 g de fraises
1 c.à.s de sirop de fleurs de sureau

Pour décorer :
50 g de fraises, coupées en tranches fines
2 c.à.c de fleurs de sureau

Préchauffer le four à 180°C.
Mettre les flocons d’avoine sur une plaque allant au four, et les noix, amandes et graines de tournesol sur une autre plaque. Déposer les deux plats dans le four, et torréfier pendant 6 à 8 minutes, en remuant les flocons, noix et graines de temps à autre afin d’assurer une torréfaction uniforme. Ne pas trop s’éloigner du four, la torréfaction est une étape délicate, et les flocons comme les noix peuvent passer rapidement de parfaits à brulés. Sortir du four quand il se dégage une bonne odeur, et que les flocons et les noix ont prit une belle couleur dorée : le fait de les avoir sur deux plaques différentes permet de sortir l’un ou l’autre avant, leur rapidité de torréfaction pouvant varier. Laisser refroidir.
Pendant ce temps, mettre le beurre dans une petite casserole et le faire fondre. Continuer la cuisson, pendant environ 4 minutes, laissant le beurre mousser et faire des bulles, puis prendre une couleur dorée et développer une saveur de noisette : on obtient un beurre noisette. Comme pour la torréfaction des noix, cette étape est délicate et demande une attention particulière pour éviter que le beurre ne brûle. Laisser refroidir légèrement.
Transférer les flocons d’avoine, les noix, les amandes et les graines de tournesol torréfiés dans un mixeur ou robot, et mixer par à coups, fin d’obtenir une texture sablée mais pas trop fine. Transférer dans un bol, y ajouter le sucre muscovado, le beurre noisette et le sel, et bien mélanger.
Presser cette pâte dans un moule à manqué, préalablement beurré, en une couche uniforme, et en remontant légèrement sur les bords. Déposer le moule au réfrigérateur pendant la préparation du mélange au fromage.

Baisser la température du four à 120°C.
Mettre 100 g de fraises et une cuillère à soupe de sirop de fleurs de sureau dans un mixeur, et mixer pour obtenir un coulis. Passer au tamis pour enlever d’éventuels graines. Une partie de ce coulis sera utilisé pour le cheesecake avant cuisson, conserver le reste dans un pot au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

Mettre le fromage à la crème et le yaourt dans un grand saladier (ou le bol de votre robot), et fouetter pour obtenir un mélange lisse et léger. Ajouter le sirop de sureau et le sucre et fouetter. Ajouter les oeufs, un à un, et mélanger doucement pour les incorporer. Attention à ne pas trop battre le mélange, afin d’éviter l’incorporation de trop d’air dans le mélange, ce qui nuirait la texture finale du gâteau.
Sortir le moule du réfrigérateur, et verser le mélange crémeux au-dessus de la base biscuitée.
Déposer quelques cuillères de coulis aux fraises sur la crème, et la répartir délicatement à l’aide de la pointe d’un couteau ou d’un cure dent (en spirale, ou formes circulaires aléatoires). Mettre le cheesecake dans le four, et cuire 45 à 55 minutes, jusqu’à ce que le cheesecake soit juste prit, mais pas trop cuit (au quel cas il risque de se fendre en refroidissant). Laisser refroidir complètement, puis transférer au réfrigérateur pendant 3 à 4 heures avant de servir.
Servir le cheesecake garni de coulis de fraises, de tranches de fraises fraiches et de fleurs de sureau.

Smashed broad bean dip // Tartinade de fèves




No chit-chat today, just a recipe that smells -and tastes- like spring, and that is super easy to make!

Broad beans are back on the market stalls, and I know their season doesn't last long. It's been a few times already this month that I buy some, so I can enjoy them fully while they're around! I love adding them to salads, pan fried vegetable dishes, potatoes... 
But a few days ago, I had a revelation (just a personal discovery really, I am not inventing anything here, just wanted to share this with you), by mashing those beautiful broad beans, they turn into a creamy spread, that, thanks to its bright green colour, reminds me of avocado, and therefore everyone's favourite mexican sauce, guacamole (but unfortunately, avocados are quite a disaster on an environmental and ethical point, and I've been avoiding them for a while now..).
My little creative mind started thinking, and here I was, "reinventing" the guacamole, replacing its main ingredient the avocado, by fresh broad beans.
Well, dear friends, it's pretty good! Here's a more local version of guacamole (or should we push it and call it fava'mole?), to spread generously on a bagel, a slice of toasted bread or in a sandwich, or to dip (almost) anything and everything you like.


Pas de bla bla aujourd'hui, juste une recette qui sent bon le printemps, et super facile à réaliser! 

Les fèves ont fait leur retour sur les étales du marché, et je sais bien que la saison ne dure pas longtemps. Ça fait déjà plusieurs fois que j'en achète ce mois-ci, histoire d'en profiter tant qu'elles sont là! J'aime les ajouter aux salades, aux poêlées de légumes, aux plats de pommes de terre. 
Mais il y a quelques jours j'ai eu une révélation (mais attention, je n'invente rien ici, c'est juste une découverte personnelle que j'avais bien envie de partager avec vous), en les écrasant, les fèves se transforment en quelque chose de crémeux et tartinable, qui, grâce à la couleur verte bien vive de cette légumineuse, rappelle l'avocat, et donc la fameuse sauce mexicaine guacamole, que l'on adore déguster avec les tacos (mais malheureusement, la consommation d'avocats, c'est pas trop ça niveau environnement et éthique, et j'avoue éviter de les consommer depuis pas mal de temps).
Mon petit cerveau créatif se met donc en route, et me voilà donc à "réinventer" le guacamole, en remplaçant son ingrédient principal, l'avocat, par des fèves fraiches. 
Et ben, les ami.e.s, c'est bien bon! Voici donc une version un peu plus locale du guacamole (ou devrait-on pousser le truc et l'appeler fava'mole?), à tartiner sur un bagel, une tranche de pain, ou y tremper tout et n'importe quoi (ou presque).


Ingredients
(for 2 or 3 servings)

200 g fresh shelled broad beans
juice of 1/2 lemon
3 tbsp fresh herbs (I used chives and mint), finely chopped
1 clove of garlic, finely chopped
1/4 red onion, finely chopped
4 tbsp olive oil
Pinch of chili (I used piment d'Espelette chili flakes)
salt and pepper, to taste

To serve : sliced cucumber, carrot ribbons, toasted bagel

Remove the broad beans from their big pods (tip : save the pods to make soup!). Make sure you have approximately 200g of shelled beans for this recipe.
Bring a pot of water to the boil, then cook the broad beans for 2 minutes. Drain and cool them down under cold running water, or in a bowl of iced water. Drain, then remove their thin skin by pinching them one by one : the actual bean should just pop out. Discard the skins.

Put the shelled beans in a bowl, and add the lemon juice, red onion, garlic, chili and herbs. Mash with a fork, to break all the beans. Keep on mashing the mix roughly, adding the oil little by little, until getting a thick, creamy consistency, with a few chunks remaining (you can also use a blender, which will result in. smoother sauce). Adjust the seasoning with salt and pepper, and more chili if you like.

Serve in a toasted bagel with fresh vegetables like cucumber and carrots.

Can also be served as a dip with tortilla chips, tacos, nachos, toasted or fresh bread for a sandwich or tartine, stirred into pasta...


Ingrédients
(pour 2 ou 3 personnes)

200 g de fèves fraiches écossées
le jus d'un demi citron
3 c.à.s d'herbes aromatiques (J'ai utilisé de la menthe et de la ciboulette), finement hachées
1 gousse d'ail, finement émincée
1/4 d'oignon rouge, finement émincé
4 c.à.s d'huile d'olive
une pincée de piment (comme du Piment d'Espelette)
sel, poivre

Pour servir : des tranches de concombre, des lamelles de carotte et un bagel grillé

Écosser les fèves de leurs cosses (garder les cosses pour en faire de la soupe!). Il faut environ 200 g de fèves sans leurs cosses pour cette recette.
Porter une casserole d'eau à ébullition et y cuire les fèves pendant deux minutes. Égoutter et rincer les fèves sous l'eau froide, ou les plonger dans un bol d'eau glacer pour arrêter la cuisson et préserver la couleur vive du légume. Égoutter, puis enlever les petites peaux fines des fèves, en pinçant avec vos doigts pour en faire sortir la fève. Jeter les peaux.

Mettre les fèves pelées dans un bol, y ajouter le jus de citron, l'oignon, l'ail, le piment et les herbes. Écraser à l'aide d'une fourchette, afin de casser les fèves. Continuer d'écraser le mélange à la fourchette, en ajoutant l'huile d'olive petit à petit, jusqu'à obtenir une consistance épaisse et légèrement crémeuse, en y laissant quelques morceaux plus gros (il est aussi possible d'utiliser un mixeur plongeant pour cette étape, pour un résultat plus lisse et crémeux). Ajuster l'assaisonnement en sel et poivre, et éventuellement en piment.

Servir la tartinade de fèves sur un bagel grillé avec des tranches de concombre et des lamelles de carotte.

Il est aussi possible de le servir en accompagnement de chips tortilla, tacos, nachos, en sandwich ou tartine garnie, comme sauce avec des pâtes...