Pineapple hot sauce // Sauce pimentée à l'ananas




My quest to making everything homemade continues. Homemade bread, yogurt, jam, granola and snacks have become staples now, and took kind of a routine place in my kitchen. But I'm always looking for other ways to make my food from scratch, slowly eliminating transformed foods from my diet. 



Here's one of my last attempt : hot sauce. I do like my food with a touch of heat. I have always been quite open to spicy food, but it's mostly since I started travelling that my tastebuds discovered the holly world of chilies and hot foods. I tried food from around the world, cooked by my multicultural housemates and friends, or served in restaurants, or food stalls, offering the best traditional food from Mexico, Thailand, India, Indonesia, China, Korea, Jamaica, Lebanon, Morocco, Turkey, ... I find that little heat wave and tickle you get from chilies so exciting! It's like a wake up call for your tastebuds, and explosion in your mouth. 
I always keep chili flakes in my pantry, for a quick hint of chili in a stew or sauce, but I also love having some hot sauce on hand, to drizzle on any dish that needs a kick.


This hot sauce is very easy to make, requires very few ingredients, and simple equipment. Roasting the peppers first develops the flavours of the fresh chilies, and deepens the sweetness of the pineapple, for a well balanced and very flavourful sauce.



Ma quête vers le tout faire maison continue. Pain, yaourt, confiture, granola et snacks sont maintenant devenus des aliments de base chez moi et sont toujours faits maison. Ils font vraiment partie de ma routine cuisine. Mais je suis constamment en recherche de nouvelles façons de remplacer les aliments transformés, et de faire toujours plus ma nourriture moi-même.
Voici l'une de mes dernières aventures : la sauce pimentée. J'aime ma bouffe piquante. J'ai toujours été plutôt encline à une touche épicée dans mon assiette, mais c'est vraiment depuis que j'ai commencé à voyager que mes papilles se sont prises de passion pour les piments et la nourriture épicée. J'ai eu la chance de goûter à des plats de nombreux pays, cuisinés par des amis ou colocataires venus d'ailleurs, ou dégustés dans des restaurants ou stands qui proposent des plats traditionnels du Mexique, de Thailande, d'Inde, d'Indonésie, de Chine, de Corée, de Jamaïque, du Liban, du Maroc, de Turquie... J'aime cette vague de chaleur qui parcourt mon corps et ce picotement dans ma bouche quand je mange quelque chose d'épicé! C'est comme une explosion de saveur et de sensations dans ta bouche, qui fait danser tes ptites papilles!
J'ai toujours un bocal de flocons de piments séchés dans mon placard, pour ajouter une petite touche pimentée à des ragoûts ou des sauces, mais j'apprécie la facilité d'avoir une bouteille de sauce piquante sous la main, prête à être versée sur n'importe quel plat qui nécessite une petite touche de "caliente".


Cette sauce pimentée est vraiment très facile à faire, et ne nécessite que très peu d'ingrédients, et un équipement simple. Faire rôtir les piments permet de développer les saveurs, mais aussi d'intensifier le sucre de l'ananas, pour une sauce équilibrée entre épicé-sucré-salé-acide, et pleine de saveurs.



Ingredients
5 fresh scotch bonnet peppers(may be replaced by habanero peppers), stems removed
100 g of fresh pineapple, chopped
1/2 of an onion, chopped
4 close garlic
2 tbsp oil
1/2 cup vinegar
2 tbsp coconut sugar
1/2 tsp cumin powder
1/2 tsp pepper

1/2 tsp salt

Preheat the oven to 220°C. Place the scotch bonnet peppers and garlic in a roasting pan. Drizzle with 2 tablespoons of olive oil and roast for 15 minutes. Add the chopped pineapple and onion, and roast for another 15 minutes. Remove from the oven, and transfer everything to a blender. Add the vinegar, coconut sugar, cumin powder, salt and pepper, and blend until smooth. Add a little bit of sugar if your sauce is too spicy to your taste. Transfer to a glass bottle with a tight fitting lid, let the sauce completely cool down before placing in the fridge.
The sauce will keep for a few months in the fridge.



Ingrédients
5 piments frais scotch bonnet (remplacer par des piments habanero ou autre piments frais que vous pouvez trouver!), tige enlevée
100 g d'ananas frais, coupé en cubes
1/2 oignon, grossièrement haché
4 gousses d'ail
2 c.à.s d'huile d'olive
1/2 tasse de vinaigre
2 c.à.s de sucre de coco
1/2 c.à.c de cumin en poudre
1/2 c.à.c de poivre
1/2 c.à.c de sel

Préchauffer le four à 220°C. Mettre les piments et l'ail dans un plat allant au four, et arroser d'huile d'olive. Enfourner pendant 15 minutes, puis ajouter l'ananas et l'oignon. Cuire pendant 15 minutes supplémentaires. Sortir le plat du four, et transférer le tout dans le bol d'un mixer/blender. Ajouter le vinaigre, sucre de coco, cumin, sel et poivre. Mixer jusqu'à obtenir une sauce lisse. Ajouter un peu de sucre si la sauce est trop épicée à votre goût.
Transférer la sauce dans une bouteille en verre, bien fermer et laisser la sauce refroidir, avant de placer la bouteille au réfrigérateur. La sauce se conserve très bien pendant quelques mois au frais.



Asparagus tortellini with tarragon gremolata, olive oil and lemon and herb whipped cream // Tortellini aux asperges, gremolata à l'estragon, huile d'olive et chantilly aux herbes et au citron



While we're still waiting for the warmer weather to really arrive, it's already feeling like Spring in my plate. I feel like eating fresh stuff all the time : salads, herbs, greens, juicy fruits, etc...

This dish is inbetween the comforting dishes we enjoy in Winter, with these homemade tortellini pasta, but with lots of really fresh flavours, with seasonal green asparagus for the filling, and a good bunch of fresh herbs.


These asparagus filled tortellini focus on fresh ans simple flavours, nothing too fancy here. A simple mix of asparagus and cheese for the filling ( I used ricotta, but any other fresh cheese will do the job, I would definitely recommend trying goats cheese if you have some available!), and a refreshing gremolata to coat those little filled pasta. Gremolata is an italian condiment, made of parsley, garlic and lemon zest, often served with meat or fish, but it goes really well with vegetables too. I swapped the parsley for refreshing tarragon, and added some lemon juice and a good olive oil to the gremolata to season the cooked tortellini.


And as for the whipped cream, well, it just finishes up the dish with a touch of gourmandise. Simply whip some double cream, add a handful of fresh herbs of your choice, a twist of lemon and voilà : that fresh, foamy texture goes so well, with the pasta.

Top tip : use a pasta machine if you have one, as it requires a bit more time and elbow grease if you do it by hand... 

Alors que par ici au Canada, on attend patiemment que la météo se réchauffe un peu, ça sent déjà le printemps dans mon assiette. J'ai constamment envie de fraicheur : salades, herbes, légumes verts, fruits juteux, etc...
Ce plat est à mi-chemin entre les plats réconfortant que l'on adore en hiver, avec ces petites tortellini maison, mais avec des saveurs vraiment très fraiches et printanières, avec un délicieux légume de saison, les asperges, et une bonne dose d'herbes.


Ces petites pâtes farcies aux asperges mettent à l'honneur des goûts simples et frais, rien de super sophistiqué ici. Un mélange tout simple d'asperges et de ricotta (que vous pouvez bien sûr remplacer par tout autre fromage frais, un bon fromage de chèvre serait sûrement parfait si vous en avez sous la main!), garni ces tortellini, qui sont ensuite assaisonnés d'une gremolata. La gremolata est un condiment italien fait de persil, ail et zeste de citron, typiquement servi avec des viandes ou poissons, mais c'est tout aussi délicieux avec des légumes. J'ai remplacé le persil par de l'estragon, et ajouté un trait de jus de citron et d'huile d'olive pour bien assaisonner les tortellini après cuisson.


Et puis pour la chantilly salée, c'est juste la petite touche de gourmandise parfaite pour finir le plat. Montez tout simplement de la crème en chantilly, et incorporer les fines herbes de votre choix, un trait de citron et voilà : la texture fraiche et aérienne se marie parfaitement avec les pâtes.


Conseil : utilisez une machine à pâte si vous en avez une... ça prend un peu plus de temps et d'huile d coude pour étaler la pâte à la main!


Cette recette a été inspirée dans le cadre de la Bataille Food #56. La Bataille Food est un défi culinaire créé par Jenna du blog Le bistro de Jenna, et a pour but de réunir blogueurs et blogueuses autour d'un thème. On échange idées et recettes gourmandes tous les mois, et on se régale! 
Ce mois-ci, c'est La Médecine passe par la Cuisine), désignée marraine de cette édition par Stéphanie Par amour des bonnes choses , qui nous a concocté un thème bien gourmand : 
La crème de la crème

Comme d'habitude, ma tête était bien remplie d'idées délicieuses, mais il fallait bien choisir... Bonne dégustation!



Ingredients
Serves 3 to 4 people as a starter

For the pasta dough :
200g flour + extra for dusting
2 eggs
salt, to cook the pasta

For the asparagus filling :
100g green asparagus
70g ricotta (or other fresh cheese)
30 g grated parmesan
2 tbsp chopped chives
salt, pepper

For the gremolata :
1 clove garlic
1 small bunch of tarragon
zest of 1/2 lemon (organic)
1 tbsp lemon juice
3 tbsp olive oil

For the lemon and herb whipped cream :
2 tbsp lemon juice
20 cl double cream (whipping cream, 35%)
2 tbsp fresh herbs (I used tarragon and mint, but you can use parsley, chives, basil, dill...)
1/2 tsp salt

In a large bowl, or on a clean work surface, put the flour, make a well in the centre, then add the eggs. Mix to form a ball of dough (add a splash of water if needed), then transfer the dough to the work surface and knead for a minute, until getting a smooth and elastic dough. Wrap the ball of dough, and let it rest for 30 minutes at room temperature.
Meanwhile, prepare the filling. Roughly chop the asparagus, then put them in the bowl of a food processor, and pulse until they're finely chopped (you can of course do this by hand too). Add the chives, parmesan and ricotta, and season with salt and pepper. Mix well, and set aside.

Prepare the gremolata : finely grate the zest of half a lemon and the clove of garlic, chop the tarragon leave very finely, and mix them together, along with 1 tbsp of lemon juice and the olive oil. Set aside.

Put a large bowl and a whisk in the freezer for 10 minutes.
Finely chop the herbs of your choice.
Pour the cream in the cold bowl, and whisk for about 2 minutes, or until the cream is airy and forms stiff peaks. Fold the chopped herbs, salt and lemon juice, and keep in the fridge until serving.

Use a pasta machine to roll thin sheets of pasta, or do this by hand :
Dust a big work surface with flour, and roll the pasta dough with a rolling pin, as thin as possible (about 1 mm thick would be ideal).
Cut squares of 5cm x 5cm in the rolled pasta with a sharp knife. Put half a teaspoon of the asparagus filling in the middle of each square. Using a pastry brush or your finger dip, gently put a tiny bit of water on 2 sides of the squares. 
Fold the opposite corner across the square to form a triangle, pinch the sides to close the pasta, then join the two bottom corners of the triangle together to form the tortellini. Set aside on a chopping board, and repeat with all the pasta and filling.
Boil some water in a large pot, and add some salt.
Keeping the water on a rolling boil, cook the tortellini for about 4 minutes, then scoop them out of the water with a slotted spoon and drain.

In a large bowl, mix the cooked tortellini with the gremolata olive oil, then transfer to serving plates, and top with some herb and lemon whipped cream.



Ingrédients

3 à 4 personnes en entrée

Pour la pâte :
200 g de farine + extra pour saupoudrer le plan de travail
2 oeufs
gros sel, pour la cuisson des pâtes

Pour la farce aux asperges :
100 g d'asperges vertes
70 g de ricotta (ou autre fromage frais)
30 g de parmesan
2 c.à.s de ciboulette hâchée
sel, poivre

Pour la gremolata :
1 gousse d'ail
le zeste d'un demi citron
1 c.à.s de jus de citron
un petit bouquet d'estragon
3 c.à.s d'huile d'olive

Pour la chantilly aux herbes et au citron :
20 cl de crème fraiche entière
2 c.à.s de jus de citron
2 c.à.s d'herbes finement hachées (j'ai utilisé de l'estragon et de la menthe, mais ça marche aussi avec du persil, de la ciboulette, du basilic, de l'aneth...)
1/2 c.à.c de sel

Dans un grand saladier ou sur un plan de travail, verser la farine, puis faire un puits au centre, et ajouter les oeufs. Mélanger à la main pour former une boule de pâte (ajouter un petit peu d'eau si nécessaire), puis transférer la boule de pâte sur un plan de travail et pétrir pendant 1 minute pour obtenir une pâte bien lisse et élastique. Couvrir la pâte, et laisser reposer pendant 30 minutes à température ambiante.
Pendant ce temps, préparer la farce. Couper grossièrement les asperges, puis les mettre dans le bol d'un robot de cuisine et mixer quelques secondes jusqu'à ce que les asperges soient finement émincées. Incorporer la ciboulette, la ricotta, le parmesan, et assaisonner de sel et poivre. Bien mélanger et réserver.

Préparer la gremolata : finement râper la gousse d'ail et le zeste d'un demi citron. Hacher très finement l'estragon, puis mélanger le tout avec le jus de citron et l'huile d'olive. Réserver.

Mettre un saladier et un fouet au congélateur pendant 10 minutes.
Sortir le saladier du congélateur et y verser la crème, puis battre la crème en chantilly bien ferme, pendant environ 2 minutes. Incorporer le jus de citron, les fines herbes et le sel. Réserver au frais jusqu'au moment de servir.

Utiliser une machine à pâtes pour rouler la pâte en bandes très fines, ou rouler la pâte à la main :
fariner un plan de travail, puis étaler la pâte à l'aide d'un rouleau à patisserie, aussi finement que possible (1 mm d'épaisseur serait idéal).
Couper des carrés de 5cm x 5cm à l'aide d'un couteau pointu. Déposer une demi cuillère de farce aux asperges au centre de chaque carré. À l'aide d'un pinceau ou au doigt, déposer un tout petit peu d'eau sur 2 bords de chaque carré.
Replier le coin "sec" sur le coin opposé pour former un triangle, souder les bords en pinçant avec les doigts, puis joindre les 2 coins du bas du triangle pour former les tortellini. Déposer les tortellini sur une planche, et répéter avec le reste de pâte et de farce.

Mettre un grand volume d'eau à bouillir dans une grande casserole, et y ajouter un peu de sel.
Cuire les tortellini dans l'eau bouillante pendant 4 minutes, puis les sortir de l'eau à l'aide d'une écumoire, et les déposer dans une passoire.

Dans un grand bol, mélanger les tortellini cuites avec la gremolata, puis répartir dans les assiettes. Garnir de crème chantilly aux fines herbes et citron.



La liste des participants:
Dr Chocolatine de La Médecine Passe par la Cuisine - Calinhorely de J'ai toujours aimé le jaune moutarde - Mes plats au quotidien mais pas que - Muriel de Les Recettes de Mumu - Lova de Graine de Faim Kely- Jenna de Le Bistro de Jenna - Carole de Ramène la Popotte Martine de Grain de Sel et Gourmandise -  Patou de Karibo Safako - Stéphanie de Par Amour des bonnes choses - Gridelle de Les voyages de Gridelle -  Gaëlle My Nomad cuisine - Marie de United Colours of Macarons -Oriane de La Femme à Tête de chou  Giula de Un zest de soleil - Babeth de Babeth's cuisine - Encore une Lichette - Catalina Le blog de Cata - Marwa de l'Effet Marwouah!-  Léa du Repaire des Ventres Faims  -Gabrielle de Petites Cuillères et Charentaises   - Delphine de Oh la Gourmande  - Céline de Comme une envie de.-   Dyen's Kitchen   - Sabrina de Sab en Cuisine  -Clara de La Table de Clara - Cathytutu de Chez Cathy Tutu  - Bryan de Brian Iz In The Kitchen - Justin de The Garden of Delights  -  Hélène de Keskonmangemaman? - Fabienne de Famoh   - Alexandra de Jamais sans ma Cuillère

Cacik, turkish yogurt and cucumber sauce // Cacik, sauce turque au yaourt et au concombre



You might have tasted before the greek version of this yogurt and cucumber sauce, tzatziki, or even its indian counterpart, raita (for which you can find my recipe here!). Cacik is a very simple sauce or dip to prepare, refreshing, it pairs really well with warm turkish bread or pita and some grilled vegetables.


I strongly advise you to find a good greek yogurt to make cacik : the consistency is thicker that normal yogurt, almost like crème fraiche or sour cream. You can also make you own greek yogurt, by just putting some plain yogurt in a sieve lined with cheesecloth for a couple of hours to drain the extra whey, and get a super thick and creamy yogurt.


Vous avez sûrement déjà goûté à la version grecque de cette sauce au yaourt et concombre, le tzatziki, ou même son cousin indien, la raita (vous pouvez voir ma recette de raita par ici). Cacik est une sauce très simple à préparer, fraiche, et qui se marie parfaitement avec un bon pain turc, du pain pita ou des légumes grillés.


Je vous recommande vivement de vous procurer un bon yaourt grec, dont la consistance est plus épaisse qu'un yaourt basique, et ressemble plus à de la crème fraiche. Vous pouvez aussi faire votre propre yaourt grec, en laissant tout simplement égoutter du yaourt nature normal dans une passoire couverte d'un morceau d'étamine, pour séparer le yaourt du petit lait, et obtenir donc un yaourt à la texture épaisse et crémeuse.


Recipe inspired by the book Persiana, Sabrina Ghayour
Ingredients
1 cucumber
400 g greek yogurt
1 garlic clove, crushed
3 tbsp fresh dill, finely chopped
2 tbsp olive oil
1/2 tsp sea salt
1/2 tsp freshly ground pepper

Cut the cucumber in half, and remove the watery core and seeds of the cucumber with a spoon. Coarsely grate the cucumber, then place in a sieve to drain the excess water for 20 minutes. Press the cucumber with your hands to get rid of most of the water.
In a bowl, mix the grated and drained yogurt with the crushed garlic, 2 tbsp of chopped dill, 1 tbsp of olive oil, salt and pepper. Mix well to combine, then top with the remaining dill and a drizzle of olive oil.

Recette inspirée du livre Persiana, Sabrina Ghayour
Ingrédients
1 concombre
400 g de yaourt grec
1 gousse d'ail, écrasée
3 c.à.s d'aneth, finement ciselé
2 c.à.s d'huile d'olive
1/2 c.à.c de sel
1/2 c.à.c de poivre fraichement moulu

Couper le concombre en deux dans le sens de la longueur et enlever le coeur et les graines à l'aide d'une cuillère. Râper grossièrement le concombre, puis le mettre dans une passoire et laisser égoutter pendant 20 minutes. Presse le concombre avec les mains pour enlever un maximum d'eau.
Dans un bol, mélanger le concombre râpé et égoutté avec le yaourt, l'ail écrasé, 2 c.à.s d'aneth, 1 c.à.s d'huile, le sel et poivre. Bien mélanger, puis garnir du reste d'aneth et d'un filet d'huile d'olive.

Vegetarian Bean walnut and mushroom burgers // Burgers végétariens aux haricots, noix et champignons



You think vegetarian burgers are boring and lacking flavour and texture ? Think again!


I have tried many many recipes for veggie burgers using all kinds of different vegetables, beans, lentils, chickpeas, oats, breadcrumbs, spices, eggs, seeds... Some have been delicious, some not that amazing. The problem we quite often get with a veggie burger is the texture : while eating a burger is definitely meant to be messy, you don't want your burger to be falling appart. Well I think these bean walnut and mushroom burgers tick all the boxes : 
✓ these burgers are really delicious, packed with flavourful, yet simple ingredients
 they hold really well when you cook them ( you can cook them either in the pan or in the oven!) as well as when you eat them
 the burger mix can be made ahead and kept in the fridge until the last minute
 they also freeze really well : just pre-cook them just for a few minutes, and freeze the burgers, divided by a small piece of baking paper.


A few ideas to pimp up your burger...
- make your own buns! It's easy and so much better than the store bought ones... 
- top your burger with any of these homemade sauces and condiments :
Pepper cashew pesto 
Ajvar : serbian roasted pepper sauce 
Vegan Mayo
Sundried tomato ketchup 
Maple and balsamic caramelised red onions



Vous pensez que les burgers végétariens sont bof-bof et manquent de goût et de texture? Je vais vous prouver le contraire avec cette recette...

J'ai essayé beaucoup de recettes de burgers végétariens, utilisant de nombreux légumes différents, lentilles, haricots, pois chiches, flocons d'avoine, chapelure, épices, oeufs, graines... Certains ont été délicieux, d'autres un peu moins. Bien souvent, le problème avec les burgers végétariens, c'est la texture : bien qu'un burger ça se mange de façon assez désordonnée, c'est vraiment pas top quand le burger tombe ne miettes. Et bien ces burgers aux haricots noix et champignons remplissent toutes les cases du bon burger végé :
 ces burgers sont vraiment délicieux, pleins d'ingrédients simples et savoureux
 ils se tiennent très bien tant à la cuisson (je vous propose deux modes de cuisson, à la poêle ou au four) qu'à la dégustation
 le mélange pour faire les galettes peut être préparé à l'avance, et conservé au frais jusqu'à la dernière minute
 les burgers se congèlent aussi plutôt bien : il suffit de les précuire, puis de les congeler, en les séparant bien d'un petit morceau de papier sulfurisé.


Quelques idées pour pimper vos burgers ...
- faites vos propres pains à burgers! C'est facile et bien meilleur que ceux du commerce...
- garnissez vos burgers de ces délicieuses sauces et condiments fait maison :
Pesto de poivrons aux noix de cajou
Ajvar : sauce serbe aux poivrons rotis
Mayo végétalienne
Ketchup aux tomates séchées
Oignons caramélisés au sirop d'érable et au balsamique



Ingredients
300 g cooked red kidney beans
100 g cooked quinoa
1 tbsp olive oil (or use some oil from the jar of sundried tomatoes)
1 red onion, finely chopped
2 cloves garlic, finely chopped
5 white mushrooms, sliced
1 tsp paprika
1 tsp tabasco
1/2 tsp black pepper
1 tsp dried herbs (thyme, oregano, basil..)
1 tbsp sundried tomatoes, chopped
1/2 tsp mustard
30 g walnuts, roughly chopped
1 tbsp tomato paste
1 tsp soy sauce
1 tbsp olive oil (to brush the burgers)

Cook the quinoa and beans, let them cool while you prepare the rest of the ingredients for the patties.
Heat the oil in a pan, then add the chopped onion and garlic and the sliced mushrooms. Fry for 2 minutes on medium-high heat, then add the paprika, tabasco, pepper, herbs, sundried tomatoes , mustard, soy sauce, and fry for another 3 minutes, stirring often. Add the walnuts and tomato paste, and a splash of water, scrape the bottom of the pan with the wooden spoon and fry for another 2 or 3 minutes until everything is nicely caramelised. Set aside to cool slightly.
In a large bowl, mash the beans and quinoa with a fork or potato masher. Add the cooked onions and mushrooms, and mash again until everything is combined. If you have a food processor, put the cooked beans, quinoa and cooked mushrooms and onions, and process for 1 minute until combined.
Transfer to a smaller bowl or container, and keep in the fridge for at least 1 hour.
Divide the mix in 5 or 6 equal portions and form 2 cm thick patties (to avoid the mix sticking to your hands, get your hands a bit wet). 

To cook the burgers : 
- In the pan : heat some olive oil in a pan, and fry the burgers for 5 minutes on each side, until golden, flipping them carefully half way  through with a spatula.
- In the oven : preheat the oven to 200°C. Transfer the patties to a baking tray, lined with baking paper. Brush the burgers with some olive oil, the bake for 20 to 25 minutes, flipping them half way through, until golden and crispy on the outside.
Serve with a homemade bun and your favourite toppings.


Ingrédients
300g de haricots rouges cuits
100g de quinoa cuit
1 c.à.s d'huile d'olive (ou l'huile du pot de tomates séchées) 
1 oignon rouge, finement émincé
2 gousses d'ail finement émincées
5 champignons blancs, finement tranchés
1 c.à.c de paprika
1 c.à.c de tabasco
1/2 c.à.c de poivre
1 c.à.c d'herbes de provence
1 c.à.s de tomates séchées, finement émincées
1/2 c.à.c de moutarde
30 g de noix, hachées grossièrement
1 c.à.s de concentré de tomates
1 c.à.c de sauce soja
1 c.à.s d'huile d'olive pour la cuisson des galettes

Cuire les haricots et le quinoa (par ici pour mes conseils pour la cuisson du quinoa!), laisser refroidir pendant la préparation du reste des ingrédients. 
Faire chauffer une cuillère à soupe d'huile dans une poêle et y ajouter l'oignon, l'ail et les champignons émincés. Faire revenir pendant 2 minutes sur feu moyen-fort, puis ajouter le paprika, le tabasco, le poivre, les herbes de Provence, les tomates séchées, la moutarde et la sauce soja, et faire revenir pendant 3 minutes de plus, en remuant souvent. Ajouter les noix hachées et le concentré de tomates, et un tout petit peu d'eau, et mélanger en grattant bien le fond de la poêle avec une cuillère en bois, et faire revenir 2 ou 3 minutes de plus, jusqu'à ce que tout soit bien coloré et caramélisé. Laisser refroidir légèrement.
Dans un saladier, écraser les haricots rouges et le quinoa avec une fourchette ou un écrase purée. Ajouter le mélange aux oignons et champignons et bien écraser jusqu'à obtenir un mélange homogène. Il est aussi possible d'utiliser un robot de cuisine pour cette étape : déposer les haricots et le quinoa ainsi que le mélange aux oignons dans le bol du robot et mixer pendant 1 minute jusqu'à obtenir une consistance homogène.
Transférer le mélange dans un bol, et laisser reposer au frais pendant au moins une heure.
Diviser la pâte en 5 ou 6 parts égales et former des galettes de 2 cm d'épaisseur (pour éviter que la pâte ne colle, mouillez-vous les mains!). 

Pour la cuisson : 
- À la poêle : faire chauffer un peu d'huile d'olive dans une poêle et y faire dorer à feu moyen-fort les burgers pendant 5 minutes de chaque côté, en les tournant délicatement à l'aide d'une spatule.
- Au four : préchauffer le four à 200°C. Déposer les galettes sur un plat allant au four, recouverte de papier sulfurisé. Appliquer un peu d'huile sur chaque burger à l'aide d'un pinceau, et enfourner pendant 20 à 25 minutes, en retournant les galettes à mi-cuisson à l'aide d'une spatule.
Servir ces burgers avec un pain maison et vos garnitures préférées.

Maple and balsamic caramelised red onions // Oignons caramélisés au sirop d'érable et au balsamique



Caramelised onions is the perfect example that great cooking is all about enhancing the natural flavours of simple ingredients, by cooking them the right way. 
Making caramelised onions is very simple : slices of onions, cooked low and slow with some kind of fat (I usually use olive oil, but you can also use butter), until the sugars naturally present in the onion are released and transform the pungent raw onion into an almost jammy sweet condiment.

How to use caramelised onions?
While the recipe below makes a fairly small amount fo caramelised onions, I advise you to make a big batch, as it keeps very well for up to a week in the fridge and there are many delicious ways to use them :
- as a topping for your favourite burger
- add it to your quiche or savoury tarts
- top your pizza 
- as a filling in your sandwiches, bagels and wraps
- to flavour hummus and other dips
- to make a delicious gravy or sauce
- mix with some grains and lentils to stuff vegetables
- add it to soups or salads
...
Share your ideas and suggestions on how to use caramelised onions in the comments!



A few things to remember when making caramelised onions :
- Don't forget to scrape the brown bits from the bottom of the pan with a wooden spoon or spatula : that's where a lot of the flavour is hiding, you want to stir that through your onions!
- Low and slow is the key to good caramelised onions : this method for cooking onions helps release the natural sugars of the onions, and that deep rich flavour and colour. While you don't have to stir your onions continuously, do keep an eye on them so they don't burn, and adapt the heat and cooking time if needed.
- Vary the flavours, use red or brown onions, add some fresh thyme or rosemary, swap the maple syrup with honey, etc...



Les oignons caramélisés sont l'exemple parfait que la bonne cuisine c'est surtout le fait de sublimer les saveurs naturelles d'ingrédients simples, en les cuisinant d'une certaine façon.
Faire caraméliser des oignons est très simple : des tranches d'oignons, cuites lentement et à petit feu dans un peu de matière grasse (j'utilise de l'huile d'olive mais vous pouvez aussi utiliser du beurre), jusqu'à ce que les sucres naturellement présents dans l'oignon soient doucement libérés et transforme le goût fort de l'oignon cru en un condiment sucré, proche d'une confiture.

Comment utiliser les oignons caramélisés?
Bien que la recette ci-dessous ne fasse qu'une petite quantité d'oignons caramélisés, je vous recommande vivement d'en faire  une grosse fournée, les oignons se conservent très bien au frais pendant une bonne semaine, et vous pouvez les utiliser de plein de délicieuses manières :
- pour garnir vos burgers maison
- ajoutez les dans vos quiches et tartes salées
- garnissez votre pizza
- ajoutez-les dans vos sandwichs, bagels et wraps
- pour donner du goût à un houmous ou autre dip ou trempette
- pour faire une délicieuse sauce
- mélangez-les avec des céréales et des lentilles pour farcir des légumes
- ajoutez-les à vos soupes ou salades
...
Partagez vos idées pour utiliser les oignons caramélisés dans les commentaires!

Quelques petites choses à ne pas oublier quand on caramélise des oignons :
- Veillez à bien "grater" le fond de la poêle avec une cuillère en bois ou spatule pendant la cuisson : c'est là que le goût se cache, vous voulez dissoudre tous ces sucs de cuisson dans vos petits oignons!
-Le secret pour des oignons caramélisés parfait : une cuisson lente et à basse température. Cette méthode de cuisson permet de libérer les sucres naturels des oignons, et développer ces couleur et goût riches et intenses. Il n'est pas nécessaire de remuer continuellement les oignons pendant la cuisson, cependant il est important de les surveiller afin qu'ils ne brûlent pas, et pour adapter la température et le temps de cuisson au besoin.
- Variez le goût de vos oignons caramélisés en choisissant des oignons rouges ou jaunes, ajoutez du thym ou du romarin frais, remplacez le sirop d'érable par du miel, etc...



Ingredients
1 tbsp olive oil
1 red onion
20 ml white wine
1 tbsp balsamic vinegar
1 tbsp maple syrup
salt, pepper

Thinly slice the onion. Heat the olive oil in a frying pan. Add the sliced onion, and a pinch of salt and cook on medium to medium-low heat for 20 minutes, stirring often so the onions caramelise evenly and don't stick to the pan. After 20 minutes, turn the heat to medium-high and add the white wine and balsamic vinegar. Cook for 2 minutes until the alcohol and acidity evaporate from the wine and vinegar, scrape the brown bits from the bottom of the pan, then add the maple syrup and some pepper, then turn the heat down again, and cook for another 10 minutes, until the onions are soft and golden. Transfer to a glass jar. The caramelised onions can be used right away, and keep very well for up to a week in the fridge.



Ingrédients
1 c.à.s d'huile d'olive
1 oignon rouge
20 cl de vin blanc
1 c.à.s de vinaigre balsamique
1 c.à.s de sirop d'érable
sel, poivre

Couper l'oignon en tranches fines. Faire chauffer l'huile d'olive dans une poêle, sur feu moyen. Ajouter les tranches d'oignon et une pincée de sel, et cuire à feu moyen à moyen-doux pendant 20 minutes, en remuant de temps en temps pour que les oignons caramélisent de façon uniforme et éviter qu'ils n'accrochent à la poêle. Après 20 minutes de cuisson, augmenter le feu et verser le vin blanc et le vinaigre balsamique. Cuire pendant 2 minutes, jusqu'à ce que l'alcool et l'acidité du vin et du vinaigre s'évapore, en grattant légèrement le fond de la poêle avec une cuillère en bois pour dissoudre les sucs de cuisson. Ajouter le sirop d'érable et un peu de poivre, puis baisser le feu et laisser caraméliser pendant 10 minutes de plus, jusqu'à ce que les oignons soient moelleux et dorés.
Utiliser immédiatement ou transférer les oignons dans un bocal en verre, et conserver au réfrigérateur pendant une semaine.

Red lentil soup with tahini // Soupe aux lentilles corail et tahin



Sunny days are coming (well, still waiting here in Canada, I think we have about 2 months of delay with Europe for the change of seasons), but that's not an excuse not to eat soup anymore! For me, soups are on the menu all year long!



We'll never say it enough, soup is a great way to stock up on veg', while enjoying a very flavourful meal. This red lentil, soup is very creamy and lightly seasoned with a "sunny" selection of spices. SO easy to prepare (I've timed it, about 30 minutes start to finish including dishes), its unique flavour will surprise everybody!

My secret for a really incredible red lentil soup? Toast the lentils before cooking them! Yup! I usually use this technique in recipes that feature nuts (walnuts, almonds, hazelnuts, pecans...) or seeds (sunflower, pumpkin, sesame... ) or spices : toasting all these ingredients develops the natural flavours and gives your recipe a very unique flavour. And this is true for lentils too!
So, how to toast nuts, seeds or lentils? You just have to put them in a dry pan (no oil required), on medium heat for a few minutes. Your nuts, seeds or lentils will slowly start to colour and become fragrant. Be careful though, do keep a close eye on your pan and shake it often as you can easily go from nicely toasted and lightly coloured to completely burned : toasting nuts, seeds and lentils only takes 1 to 3 minutes, depending on the ingredient and quantity chosen.



Oh, and I was telling you about the creaminess of this soup... thanks to the cashew milk (which can be replaced by other non dairy "milks" like almond or rice for example), and the fabulous tahini. They give this soup a creamy touch and flavour.
For those who don't know what tahini, or tahina is : it's a sesame seed paste, commonly used in Middle Eastern cuisine. It's usually used in the traditional hummus, but also drizzled or served as a sauce with many dishes, or even used in desserts like halva in Iran. Tahini has a very unique flavour and it has become a staple in my kitchen : I use it often in hummus, or sauces for salads or grilled vegetables, but also in baking.



C'est pas parce que les beaux jours arrivent (bon, ça reste discutable par ici au Canada, je crois qu'on a à peu près deux mois de décalage avec l'Europe pour les saisons), qu'on ne peut plus manger de soupe! Chez moi, les soupes sont au menu toute l'année! 
On ne le dira jamais assez, la soupe est un bon moyen de faire le plein de légumes, tout en se faisant plaisir au niveau gustatif. Cette soupe aux lentilles corail est très onctueuse et légèrement relevée par une belle sélection d'épices "ensoleillées". Extrêmement facile à préparer (j'ai compté à peu près 30 minutes chrono avec la vaisselle!), sa saveur unique en étonnera plus d'un!



Mon secret pour une soupe aux lentilles corail vraiment incroyable? Faire torréfier les lentilles avant cuisson! Et oui, une technique que j'applique habituellement pour les recettes comprenant des noix (amandes, noisettes, noix de pécan, ...) ou des graines (tournesol, courge, sésame, ..) ou des épices : le fait de torréfier permet de développer les arômes, et d'apporter une saveur unique à vos plats. Et c'est valable pour les lentilles aussi!
Comment torréfier noix, graines et lentilles? Il suffit de les mettre dans une poêle bien sêche (pas de matière grasse!), sur feu moyen pendant quelques minutes. Les noix, graines ou lentilles vont doucement colorer et dégager leurs arômes. Attention à bien garder un oeil sur votre poêle, et à remuer régulièrement : on peut facilement aller de torréfié et légèrement coloré, à complètement brûlé : torréfier graines, noix ou lentilles ne prend que 1 à 3 minutes (selon la sorte et quantité choisies).

Ah, et je vous disais aussi que cette soupe était très onctueuse... on remercie le lait de cajou (qui peut être remplacé par un autre lait végétal, comme le lait d'amande ou le lait de riz), et le fabuleux tahin. Ils apportent une touche crémeuse et  savoureuse à cette belle soupe.
Et pour ceux qui ne connaissent pas, le tahin, tahina ou tahini, est une pâte de sésame très utilisée dans la cuisine du Moyen-Orient. Il entre notamment dans la composition d'un houmous traditionnel, mais aussi simplement comme assaisonnement ou sauce pour de nombreux plats, ou encore dans des desserts comme le halva en Iran. Le tahin a une saveur unique, et il est devenu un ingrédient essentiel dans ma cuisine : je l'ajoute souvent dans mes houmous, sauces pour salades ou légumes grillés, mais aussi dans la pâtisserie.


Je vous propose cette délicieuse recette aujourd'hui, pour ma participation à la Battle Food, un rendez-vous mensuel de gourmand-e-s : autour d'un thème choisi par une marraine ou un parrain, blogueurs - ou non- créent et échangent des recettes originales. Ce mois-ci, c'est Hélène, du blog Keskonmangemaman (elle avait été choisie comme marraine par Nadia de Jnane Sirine ) qui nous a invité à créer une recette printanière autour des graines et autres légumineuses qui germent en cette nouvelle saison. 
Je pense avoir rempli la mission avec cette soupe de lentilles agrémentée de pâte de sésame, et garnie de graines germées. 
Rendez-vous en bas de cet article pour découvrir les recettes des autres participant-e-s à la Battle food!


Ingredients
200 g red lentils
2 carrots, finely chopped
1 onion, finely chopped
2 cloves garlic, finely chopped
1 tbsp olive oil
1 tsp paprika
1/2 tsp cumin
1/2 tsp coriander
1/2 tsp oregano
1 tsp hot sauce
2 tbsp tomato paste
1 tomato, diced
salt, pepper
250 ml cashew milk (or other nut milk)
750 ml boiling water
1 tbsp tahini
juice of 1/2 lemon
Sprouted seeds, to serve

Put the red lentils in a large pot, turn the heat to medium and dry toast the lentils for 2 to 3 minutes, shaking the pan frequently, so they toast evenly. Though this step is not essential, it will definitely improve the flavour of your soup. Once the red lentils are fragrant and lightly coloured, set aside.
Put the pot back on medium heat, and put in the olive oil, chopped onion, carrots and garlic, add a pinch of salt, and fry for 2 minutes. Add the cumin, coriander, oregano, paprika, hot sauce and pepper, and fry for another 3 to 4 minutes, stirring often. Add the lentils, tomato paste, diced tomato and 250 ml of water. Cook for 5 minutes, then add the remaining water and cashew milk. Cover with a lid, turn the heat to low, and simmer for 20 minutes. Check that the lentils are cooked and soft, take the pot off the heat, and blend until smooth. Stir in the tahini and lemon juice, adjust the seasoning, and serve, topped with sprouted seeds.



Ingrédients
200g de lentilles corail
2 carottes, finement émincées
1 oignon, finement émincé
2 gousses d'ail, finement émincées
1 c.à.s d'huile d'olive
1 c.à.c de paprika
1/2 c.à.c de cumin
1/2 c.à.c de coriandre
1/2 c.à.c d'origan
1 c.à.c de sauce pimentée (au choix : harissa, sriracha, tabasco...)
2 c.à.s de concentré de tomate
1 tomate, coupée en dés
sel, poivre
750 ml d'eau bouillante
250 ml de lait de cajou (ou autre lait végétal)
1 c.à.s de tahin
le jus d'un demi citron
Graines germées, pour servir

Mettre les lentilles dans une grande casserole, et mettre sur feu moyen pour faire torréfier les lentilles à sec, pendant 2 ou 3 minutes, en remuant la casserole fréquemment, pour que les lentilles torréfient uniformément. Cette étape n'est pas obligatoire, mais apportera une saveur vraiment délicieuse à votre soupe. Une fois que les lentilles sont parfumées et légèrement colorées, retirer du feu et transférer dans un bol.
Remettre la casserole sur le feu, et y mettre l'huile d'olive, l'oignon, les carottes et l'ail émincés, ajouter une pincée de sel, et faire revenir pendant 2 minutes. Ajouter le cumin, l'origan, le paprika, la sauce pimentée et le poivre, et faire revenir 3 ou 4 minutes supplémentaires, en remuant souvent. Ajouter les lentilles, concentré de tomates, les dés de tomates, et 250 ml d'eau. Cuire pendant 5 minutes de plus, puis ajouter le reste d'eau et le lait de cajou. Couvrir, baisser le feu au minimum et laisser mijoter pendant 20 minutes. Vérifier la cuisson des lentilles : elles doivent être tendres. Retirer la soupe du feu, et mixer jusqu'à obtenir une consistance lisse. Ajouter le tahini et de jus de citron, ajuster l'assaisonnement si nécessaire, et servir la soupe garnie de graines germées.

Liste des participant(e)s :
Carole de Ramène la Popotte - Sylvie de La table de Clara - Martine de Grain de Sel et Gourmandise - Lova de Graine de faim Kely - Lea du Repaire des ventres faim -Delphine deOh la gourmande - Lina de Chaud Patate - Catalina du Blog de Cata - Nathalie de Pourquoi je grossis - Fabienne de Famoh - Marion de Marion's bakery - Gaelle de My Nomad cuisine -Emeline de Vite fait , bien cuisiné - Sarah de Play With Food - Maggy de Magg Kitchenette - Nadia de JnaneSirine - Marie de Cooking & Bon appétit - Marie de Gamine Gourmande - Marie de United Colours of Macaron - Jenna du Bistro de Jenna -Lilie de Cuisiner Maison -Aurélie de j'ai toujours aimé le jaune moutarde - Peggy de Mes plats au quotidien mais pas que - Sophie de La tendresse en Cuisine - Paprikash la glaneuse (non blogueuse) -Justin deThe garden of delights - Nathalie de Une cuisine pour Voozenoo -Les expériences d'Omry - Caroline de Bœuf Karotte - Sabrina de Sab'n pepper - Mélanie des Recettes de Mélanie- Christelle de la Cuisine de Poupoule - Elodie de Les nouveautés dans nos rayons - Aby de Mes Kilos s'envolent - Gabrielle de Petite Cuillère et Charentaises - Guilia de Un zest de soleil - 
-Lic de Aussi délicieux qu'un gâteau- Valérie de 1-2-3 Dégustez -Dr Chocolatine de la Médecine passe par la Cuisine -Lucie et Ariana de Cosmic tomatoes -Hélène de Keskonmangemaman